AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 Une petite pause [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Une petite pause [Libre]   Sam 17 Jan - 16:14

Je venais de passer une journée épuisante , j'avais décider de me reposer un peu dans se pub qui n'étais pas vilain , mais se n'étais pas le style de pub où il avait l'habitude d'aller se poser après une longue journée assez éprouvante . Habillé d'un pantalon noir et d'une chemise a manche courte noir , ma chaine en argent un peu apparente . Avant de rentré j'ouvris mon paquet de cigarette et je m'en alluma une tout en regardant les gens passer non loin de moi pour voir si je connaissais des personnes de l'académie . Savourant cette cigarette pour chacune de ces bouffés , un léger vent froid me fit frissonner , j’écrase se qui me reste de ma cigarette .

Je me mis assis a une petite table et un serveur vint me voir avec un grand sourire et me demanda .

-Vous souhaitez commander maintenant monsieur ou vous attendez quelqu'un ?

Je regarda vite fait se que proposer se lieux et après une petite minute de réflexion je lui répondis .

-Je vais prendre une assiette de Pirog avec un peu de Plov en accompagnement avec une bouteille de vodka s'il vous plait .

En attendant d'avoir mon plat je sortis mon téléphone et alla sur ma boite mail pour écrire un petit mail a un amis qui vit en Russie pour lui raconter tout se qu'il c'était passer depuis la dernière fois qu'il la vu . C'était le dernier contact que j’avais de mon pays natale , je ne pouvais pas lui dire où j'étais mais dans tout les cas car j'avais peur que mon père puisse me retrouver rapidement tout en me disant que Demyan , mon meilleur amis avait le droit de savoir que j'allais bien . Puis le serveur revint avec ma commande et il déposa mon plat , l'accompagnement et la bouteille de vodka . Je le remercia en russe et lui donna un bon billet pour son service , il eut l'air surpris en voyant mon billet et je bougea ma main pour lui montrer mon insistance . Il le prit et me salua d'un signe de la tête et repartis continuer son service . Je savais qu'avec se billet il ne me ferait pas attendre si j'avais une autre commande a passer . Puis je vis que les gens autour de moi me regarder avec insistance , c'est vrai que mes tatouages ne faisait pas de moi une personne discrète .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Sam 17 Jan - 20:48

La journée est passée à une vitesse folle, ne te laissant aucune minute de répit. T’aurais jamais imaginé que le métier de tatoueur pouvait nécessité autant de travaille en une seule journée. Entre les clients qui se pointent sans même savoir ce qu’ils veulent et ceux qui sont tellement précis dans leur volonté qu’ils finissent par se perdre eux mêmes, tu as finis par perdre ta patience. Pour une fois, tu considère même avoir passé une journée pourris, car aucune de tes rencontres de la journée ne t’as apporté satisfaction à tes yeux. Tu serais même tenté de t’octroyer un jour de repos pour la prochaine journée en perspective, même si pour cela tu devrais renoncer à une journée de salaire. Probablement qu’une nuit de sommeil te permettra de changer d’avis et réussira à te remonter le morale, en attendant tu n’es pas franchement décidé à rentrer chez toi pour te morfondre. Secrètement tu préfèrerais largement pousser la porte d’un pub pour aller te noyer dans le fond d’un verre et laisser les vagues d’alcool emporter ta mauvaise journée ainsi que ta mauvaise humeur. D’ailleurs, c’est ce que tu ne tarde pas à faire lorsqu’en remontant le quartier Shoreditch tu aperçois son pub principal, celui mérite toutes les grâces à tes yeux. Même le serveur au bar a fini par retenir ton nom à force de te voir pratiquement tous les soirs. Tu ne sais pas vraiment si c’est une bonne ou une mauvaise chose de tenir une place d’habituée dans ce genre d’endroit à seulement vingt ans, mais pour rien au monde tu ne renoncerais au plaisir de t’assassiner le foie. « Comme d’habitude beau brun ! » Lances-tu en rejoignant ta place habituelle au bar, comme si la place t’étais réservée. Le serveur accepte docilement avec un signe de tête en te gratifiant d’un sourire lorsqu’il t’apporte ta pinte de bière brune, comme à chaque fois. « Y’a quelqu’un qui t’attend depuis plus d’une heure… » A en croire son sourire en coin, presque machiavélique et sa phrase qui ne se termine pas, ce n’est pas une bonne nouvelle. Non, tu sais très bien de qui il peut s’agir et c’est tout sauf une bonne chose. Un pauvre gars que tu as essayer de séduire pour te faire payer tes consommations, bien sûr tu n’avais aucunement l’intention que ça aille plus loin, pourtant il doit être sûr du contraire pour oser se repointer pour t’attendre. Le serveur te fait un signe de tête pour t’indiquer qu’il se trouve aux toilettes et tu commence à paniquer en jurant dans un jargon irlandais comme tu as l'habitude de le faire. T’es pas prête à te sauver maintenant que tu viens d’avoir ton verre, mais tu ne peux pas non plus te précipiter aux toilettes pour t’y cacher en attendant qu’il se lasse… Tu te contente de lui lancer un regard menaçant pour le dissuader de te balancer, en maudissant l’idée qu’il se moque de la situation dans la quelle tu te trouve, avant de renoncer à ta place au bar en emportant soigneusement ton verre avec toi. Il te reste encore un moyen d’y échapper si tu te mêles aux gens qui dînent et justement on dirait que le ciel a encore envie de te sourire un peu aujourd’hui. Tu remarque au milieu des couples qui dînent quelqu’un qui se trouve encore seul. Même si il a l’air largement impressionnant avec la tonne de tatouages qui le recouvre tu te précipite sans hésiter plus longtemps tu t’installe en face de lui à sa table comme si de rien n’était en posant ton verre fermement devant toi. « Pose pas de question, contentes-toi juste de faire comme si j’étais ta copine et tout se passera bien » Tu lâches ça en le gratifiant d’un large sourire avant de tourner ton regard vers les toilettes pour surveiller si la personne que tu as décidé de fuir se décide à sortir, chose qui ne tarde pas arriver malheureusement. Tu te retourne alors vivement vers l’homme que tu as sans doute importuné au milieu de son repas. « Bon, parles moi joli coeur » Tu te veux la plus décontractée possible avec tes sourires, pourtant tu es plus nerveuse que jamais à l’idée de te fourrer encore dans les problèmes pour échapper à d’autres. Tu veux juste te fondre dans la masse et ne pas te faire remarquer, en espérant que ton alibi tatoué décide de jouer le jeu.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Sam 17 Jan - 21:46

Je commençais a peine a manger tranquillement quand je vis une jeune demoiselle blonde qui sympathisait avec le serveur , je me dit que c’était surement une connaissance a lui , je me servis un verre de vodka et le vida cul sec . Puis je la vit s'approcher de ma table et s'assoir en face de moi et sans que je puisse commencer a parler elle me dit brusquement . Pose pas de question, contentes-toi juste de faire comme si j’étais ta copine et tout se passera bien . Elle avait des couilles pour venir me déranger pendant que je mange surtout qu'elle ne savait pas a qui elle se frotter cette petite . Après un long silence je me servis a nouveau un verre et avant de le boire elle reprit . Bon, parles moi joli cœur . Puis là je posa mon verre , quand un russe pose son verre de vodka sans le boire sa n'annoncer rien de bon pour la personne en face , je m'approcha d'elle et tout en la fixant du regard , je claqua des doigts pour attirer son attention qui était fixer sur les toilettes , une fois son attention sur moi je lui dit .

-Oh , on ta appris la politesse petite blonde ?! Quand tu t'assois a une table dit au moins bonjour sa t'évitera de te retrouver a quelqu'un qui pourrait s'énerver . Sinon reprenons depuis le début . Je te sers un verre ? A moins que tu ai peur de quelque chose , comme d'aller au toilette par exemple ?

Julien plongea son regard dans celui de la jeune demoiselle tout en vidant son verre , il fit signe au serveur d'approcher et celui-ci arriva sans se faire attendre , une fois là je lui dit .

-Est-ce que tu pourrais apporter une seconde bouteille de vodka s'il-te plait ? Et des Zakouski pour la demoiselle . Ah oui et un deuxième verre aussi .


J'ouvris deux boutons du haut de ma chemise tout en m'installant au fond de ma chaise , le serveur revint quelques minutes après ma commande et je lui donna a nouveau un billet pour son service . Puis je remis mon attention sur cette jeune demoiselle qui me semblait ... Étrange , un tel comportement en Russie lui aurait couter , un ou deux doigts de couper mais bon je n'étais pas comme cela . Je lui fit un petit sourire en coin , elle avait l'air préoccuper par se qui pouvait se passer dans les toilettes et en me souvenant de se qu'elle m'avait dit , je lui demanda .

-Au faite pourquoi tu veux que je te fasse passer pour ma copine ? Quelqu'un te cherche des problèmes ou quelqu'un te fait du mal ? Tu sais si c'est se qui t'arrive , tu peux me le dire , j'ai des arguments très persuasif quand il faut laisser une fille tranquille .

Je lui montrer mes poings encore marqué par ma dernière bagarre pour argumenter mon option si je peux dire cela . Puis je remplis le verre de la jeune demoiselle tout en la regardant , un verre normalement fait pour le wisky , mais je le remplis comme si c’était de l'eau et le posa sèchement devant la demoiselle , si elle refuse se verre , je serais fixer sur ces intensions . Il vit la jeune demoiselle regarder son verre pendant que moi je vidais encore une fois le miens avant de me servir a nouveau . Puis je lui demanda .

-Est ce que tu sais si on peut fumer ici ? Au faite je me présente , je m'appelle Julien Karhazov , mais appel moi Le Baron Samedi .

Je me redressa , ma carrure montrant que je n'étais pas un étudiant comme les autres , j’aime beaucoup me battre , mais je faisais souvent peur au femmes , cela ne me déranger pas comme je me le disais tout le temps . "C'est a prendre ou a laisser" donc je laisse le choix au gens de me connaitre ou de me fuir , je ne suis pas du genre a pousser les gens a faire se qu'ils ne veulent pas . Je laissa a nouveau mon sourire s'afficher tandis que je la regarda tout en scrutant les environs de temps en temps .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Sam 17 Jan - 23:02

Tu n’as pas vraiment réfléchis, c’est peut-être juste la mauvaise ambiance de cette journée qui t’as posée à te jeter dans la gueule du lion sans réfléchir. Peut-être aurait-il mieux valu que tu prennes ton courage à deux mains et que tu assume ta connerie monumentale plutôt que de te joindre à lui. T’aurais dû te douter que t’allais tomber sur un taré vue sa dégaine. Malheureusement tu n’avais plus vraiment le choix de faire autrement que de faire face à son arrogance de macho. Il attira ton attention d’un façon qui te plaisait guère, mais tu dis rien, préférant ne pas attiser les tensions pour l’écouter docilement. « Excusez moi votre altesse, j’ai oublié mes bonnes manières, mais où avais-je la tête ?! » Tu réponds avec arrogance, levant les yeux au ciel. « Drôle de façon de s’adresser à sa copine… » Ouais, tu regrettes décidément d’avoir pris l’initiative de te joindre à lui. T’en oubli presque sa proposition pour un verre, préférant t’assurer que l’objet de ta fuite ne t’ai pas remarqué. De toute façon tu as déjà ta bière, que tu n’as d’ailleurs pas eu le temps d’attaquer à cause de toute cette histoire. Le temps qu’il interpelle le serveur tu en profitas pour vider à moitié ta pinte, t’étonnant toi-même d’une descente aussi sèche. Une sorte d’adrénaline venait de s’emparer de toi et c’est sans doute ça qui donnait soif, c’était aussi l’occasion de désinhiber un peu pour te donner du courage. Tu finis tout de même par reposer ton attention sur lui, le regard presque noir, assez méfiante. Apparement c’était pas un type à prendre à légère, mieux valait faire attention. T’aime pas du tout la façon dont il te regarde avec son petit sourire en coin, comme si il avait une idée derrière la tête. Non, si tu es ici c’est certainement pas pour t’attirer d’autres ennuis. « Je t’ai dis de pas poser de question » Tu réponds sèchement, presque en grognant, le regard toujours aussi noir. T’as pas vraiment envie de donner des explications, ça confirmerait seulement à quel point tu peux être conne et douée pour te mettre dans les embrouilles. T’es pas aussi stupide tout de même. Pourtant tu te ravise, tu lève les yeux au ciel encore une fois avant de reprendre. « Si tu veux vraiment savoir… Oui, j’évite les ennuis, mais tout ce que tu peux faire pour m’aider réside uniquement dans le fait que tu reste gentiment à cette table à jouer le jeu… C’est tout » Tu parles fermement, mais calmement, te laissant même aller à un sourire pour te détendre un peu et qu’il ne t’envois pas sur les roses à cause de ton arrogance. Tu supportes juste pas l’idée que quelqu’un puisse te dominer, encore moins un homme. Il a trop l’air sûr de lui à ton goût, pourtant même ses restants de bagarre qui marquent encore ses poings ne t’effrayent pas ni ne t’impressionne. Il n’y a vraiment pas de quoi en passer par là pour ton histoire. D’ailleurs tu te retrouve encore à balader tes yeux dans la salle pour observer celui que tu cherche à fuir, juste le temps d’un instant, puis tu reporte ton attention sur l’antipathique de service. Il a entrepris de remplir un verre de vodka pour toi, t’as pas vraiment envie de passer à la vodka alors que ta pinte n’est pas terminée, mais à voir sa façon d’agir c’est comme si il te mettait au défis. Tu jures à voix basse dans ta langue d’origine en priant pour qu’il n’en comprenne pas un mot. Non, franchement tout, mais pas ça. Tu prends une grande inspiration en te saisissant du verre, t’essaye surtout de te préparer psychologiquement, mais tu finis par l’engloutir d’une traite avant de le reposer fermement devant toi. Tu le fixe ostensiblement en te concentrant pour pas grimacer à cause de l’agression que vient de subir ta gorge. T’es pas du genre à renoncer, même si pour le coup tu te serais abstenu volontiers pour lui jeter à la figure. « Ouais tu peux Baron, enfin je crois, t’façon on s’en fiche des règles… Enchantée en tous cas ! » Tu rétorques ça en levant ta pinte comme pour trinquer avant de finir ce qu’il restait dedans d’une traite. Au point où tu en es, autant finir comme il faut ce que tu as commencé. D’une autre main tu te charges de sortir ton paquet de cigarette du fond d’une de tes poches pour aller poser devant lui. Tu lui dois bien ça, même si son arrogance t’exaspère largement. « Tiens sers toi, moi c’est Pixie » T’es pas franchement rassurée à l’idée de donner ton nom, en générale tu préfère mentir sur ton identité pour éviter de ramener les soucis chez toi. En parlant de ça, l’autre crétin qui t’attends toujours au bar doit sans doute connaître Irena l’Ukrainienne, ou Greta l’Allemande, peut importe, il ne connaît pas ton vrai nom, sans doute un bon point pour toi. En attendant tu reporte ton attention sur la table devant toi, pour trouver un moyen d’échapper à tout ça le plus facilement du monde.  

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Sam 17 Jan - 23:54

Je me mis a sourire , c'est une vraie peste , mais j'aime bien se genre de fille qui ont leurs propres caractère , tu lui répondit merci avant de déposer le paquet devant elle sans montrer le moindre signe de haine . Je pris mon Zippo j’allume une bonne cigarette , regardant dans un coin de la salle un visage qui ne m'était pas inconnus . Je ne savais pas d'où je le connaissais mais se n'étais pas de Londres en tout cas , sans y faire plus attention je décida de continuer la conversation avec la jeune demoiselle et je lui dis .

-Tu veux que je joue a ton petit jeu , mais déjà je dois le faire pour quel mec de se pub ? Après si tu ne veux pas me répondre il n'y a pas de problème , mais si tu veux que se soit crédible pour la personne plus j'en saurais , plus je t'aiderais en retour .

Je me servis un verre de vodka et fit signe avec un léger sourire a Pixie pour savoir si elle en voulait encore , elle le regarda avec un regard qui voulait tout dire . je reposa alors la bouteille et tira une longue bouffé sur ma cigarette , mais se qui me perturba c'est que la personne que la personne que je pense connaitre ne cesser de me regarder , en me penchant un peu en gardant ma cigarette entre mes lèvres il lui demanda .

-Est-ce que tu connais l'homme au fond a droite avec la femme qui a une robe rouge ? 

Je glissa une de mes mains dans ma poche arrière de mon pantalon , j'avais mon couteau sur moi se qui me soulagea un peu . Mais si c'est un homme de mon père il faudra que je laisse Pixie partir avant moi . Je soupira doucement question que Pixie ne pense pas que se soit elle qui m'énerve , mais cet homme me faisait penser a quelqu'un que j'ai connus . Puis je bu mon verre cul sec en regardant a l'opposer . Je regarda la jeune demoiselle avec un air détendus suite a se verre descendus , je pris a nouveau la bouteille et remplis encore une fois mon verre sans me faire prier . Puis je repris la discussion .

-Je m'excuse d'avoir était aussi brusque avec toi , mais c'est que j'ai pas l'habitude des gens qui viennent a l'improviste a ma table . Mais je dois bien l'avouer que tu as un fort caractère et j'aime bien sa . Tu ma impressionner pour tout te dire .

Et je me mis a sourire naturellement pour lui montrer que j'étais désolée du mauvais départ que j'avais pris avec elle et que maintenant on pouvait tout reprendre sur de bonnes bases . Et puis elle n'avait pas l'air si méchante que cela après tout , c'est juste une fille qui a besoin d'un service tout de suite alors pourquoi ne pas l'aider ? Je pense qu'elle sera contente même si elle ne me connait pas , le fait de se faire aider quand on a besoin est toujours agréable . Je mis mes bras croisé sur la table tout en l'observant et sans me faire prier je lui dit tranquillement en me remettant dans le fond de ma chaise .

-Ton tatouage au poignet signifie quoi pour toi ? Et dit moi quand le mec sera là que je puisse réagir en fonction du moment .

Je me disais que si elle faisait le tour de mes tatouages pour savoir la signification il faudrait que je sorte un livre pour toutes les significations . J’éteignis ma cigarette sur le bord de mon assiette , je n'étais plus d'humeur a manger bizarrement , c’était bien la première fois que je refuser de manger . Je sortis ma cigarette électronique et a la première grosse bouffée je fis sortir une épaisse fumée de mes narines pour ne pas tout recracher vers Pixie de peur que cela ne la dérange .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 1:33

Il t’agace, pourtant il a raison dans un sens. T’as seulement pas envie de t’étendre sur le sujet en lui disant ce que tu fuis exactement. Tu passerais forcément pour une merdeuse, ou au pire il te dirait que tu l’as bien mérité. Oui, c’est exactement ça, il est du genre à faire la morale sans même savoir. Pourtant t’es bien obligé de lui expliquer les choses dans un sens. « J’ai juste le don de me mettre dans la galère… Il se pourrait que je lui ai promis des trucs pas net en échange d’un verre… Donc forcément il réclame c’est normal » Tu dis ça en jouant les innocente comme si tu comprenais pas du tout, cherchant désespérément à échapper à son regard. Oui il t’arrive très souvent de mentir pour essayer de t’en sortir. Tous les jours tu survis grâce à ça. Tu as toujours baigné dedans et c’est la seule arme qu’il te reste aujourd’hui pour ne pas te faire écraser dans ce monde de misère. Etre un caméléon en toutes situation permet parfois d’y arriver, hormis lorsqu’on que l’on se retrouve coincé comme dans le cas présent. Il proposa un second verre de vodka que tu refusa en le suppliant presque du regard. Pour l’instant tu devais déjà te remettre du premier. Tu préférais te joindre à lui en fumant, tu récupéra alors ton paquet que tu lui avais gentiment passé pour t’en griller une et t’apaiser un peu plus. En le fixant tu remarqua qu’il avait l’air perturbé par quelque chose et ses paroles finirent de confirmer ta pensé. Tu jetas un petit coup d’oeil discret pour éviter de te faire repérer à tord. Non, cet homme ne te disait rien du tout. « Non, pourquoi toi aussi tu cherche à fuir quelqu’un ? Peut-être un ex ? » Tu lâche ça dans un rire en te retournant de nouveau vers lui. T’essaye de jouer les malignes, même si tu te doute bien qu’il est pas de ce genre là. Il est bien trop macho pour aimer les hommes. C’est seulement un moyen pour toi de te venger de son attitude qui te plaît pas vraiment. T’es pas du genre à te laisser écraser, encore moins par un homme. T’as trop souffert du machisme incessant en Irlande pour te laisser faire maintenant que tu as changé de vie. Pourtant il a l’air de se raviser et d’admettre qu’il a peut-être abusé. Un sourire de triomphe vient se décider sur ton visage au fur et a mesure qu’il déballe ses paroles. « Bah voilà, c’est pas si compliqué d’être agréable un petit peu de temps en temps… J’avoue que j’ai un sacré culot pour agir comme ça, je pensais pas que ça te dérangerait à ce point, mais on est quitte maintenant » Ton sourire de triomphe fait désormais place à un sourire sincère, effectivement tu reconnais que tu as abusé en te pointant comme ça pour lui demander une chose aussi incongrue. Alors forcément tu ne peux que accepter ses excuses et faire le dos rond, il n’y a vraiment pas de quoi vouloir aggraver les choses. Tu tire un peu sur ta cigarette, laissant ce poison envahir tes poumon et décontracter tes nerfs lorsqu’il vient te poser une question sur ton tatouage. Parfois il t’arrive d’oublier que des morceaux de ta vie son encré dans ta peau et ça te perturbe toujours autant quand on te demande ce la signification. T’aimerais pouvoir éviter la question, mais l’atmosphère est trop détendu à présent pour risquer une nouvelle fois d’attirer ses foudres. « On t'a jamais dit que la curiosité est un vilain défaut ? En ce qui concerne le gars, ouais il est déjà au bar depuis tout à l’heure, mais il a pas l’air de se lasser » T’as jeté un coup d’oeil furtif pour confirmer tes dires, contente d’échapper à la question de ton tatouage. Tu redoutes toujours lorsque tu dois en parler. Ce n’est pas un épisode heureux de ta vie, même si tu as fais le choix de l’incruster dans ta peau. En ce qui le concerne il doit avoir une sacrée histoire à raconter pour avoir autant de tatouages sur la peau. Tu devrais peut-être lui donner le contacte de ton boulot pour t’assurer un salaire, quoi qu’il ne doit plus vraiment avoir de place sur la peau. Tu te contente juste de finir ta cigarette en regardant ailleurs pour ne pas l’encourager à insister sur le sujet. Une fois celle-ci terminée tu t’en débarrasse dans le fond de ta pinte de bière, comme si de rien n’était, avant de retirer ta veste pour te mettre un peu plus à l’aise. Il faut aussi dire que la vodka et la bière commencent légèrement à te réchauffer, pourtant ça t’empêche pas de te risquer à te servir un nouveau verre de vodka sans te gêner. «  Tu permets ? J’ai encore soif, puis l’autre à pas l’air décidé à partir alors faut bien que je m’occupe en attendant… Faut croire que je vaut vraiment le coup » Tu souris de nouveau, pas franchement convaincu toi-même. Tu te demande bien ce que tu lui avais promis pour qu’il s’acharne de cette manière. D’un autre côté ça vaut peut-être mieux pour ta dignité que tu ai oublié.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 2:04

Je ne pouvais pas m’empêcher de rire , elle avait se petit coter " à la dur" de chez moi , elle me rappeler ma petit sœur Sophia que tu avais laisser sous la coupe de ton enfoiré de père . Et c'est là que je me rappela où j'avais vu se mec qui m'observer depuis tout a l'heure et là je pouvais commencer a m'inquiéter mais il ne fallait pas que je perde mes moyens devant Pixie , lorsqu'elle me sortit que cet homme était un de mes ex je lui répondis avec un large sourire .

-Non il a un ventre beaucoup trop imposant . Et je fuis bien pire qu'un ex furieux ... Largement pire ...

Je cessa de penser a cet homme qui ne cesser de m'observer , mais si lui allait alerté mon père , je savais que j'allais vivre l'enfer comme jamais quelqu'un ne la connus . Je fis discrètement passer mon couteau de ma poche arrière a ma poche avant de mon pantalon en simulant le fait que je rapproche un peu ma chaise comme si de rien n'était . Je me sentais de plus en plus mal a son contact visuel . Elle me souffla que la curiosité était un vilain défaut et je lui répondit en rigolant .

-J'aime prendre des risques dans la vie et soit sa passe soit sa casse .

Puis en voyant que Pixie était de plus en plus énerver que l'homme qu'elle fuyait rester au bar , j’eus une idée un peu suicidaire , je pris une des mains de Pixie dans la mienne et lui murmura doucement tout en la regardant dans les yeux.

-Voilà comment je peux t'aider a te débarrasser du pot de colle ...

Ma deuxième main glissa doucement le long de la joue de Pixie et je l'embrassa doucement avant de se rassoir comme si de rien n'était , fouillant ces poches de pantalon et je sortis un paquet de cigarette , en sortis deux et en déposa une devant Pixie avec un regard un peu surpris , mais qu'aurais-je bien pu faire d'autre en même temps ? Sans attendre je servis un verre a Pixie et je m'en servis un aussi , pas parce que se n'étais pas agréable , mais c’était pas dans mes habitudes de faire sa . Je descendis mon verre cul sec encore une fois , et j'ouvris encore un bouton , laissant mes tatouages encore plus apparaitre a la vue de tous . J'avais l'impression que plus je buvais , plus cet homme ne me faisait plus stresser , je tourna mon regard vers lui et en remplissant encore mon verre , je le souleva passant mes deux dernier doigts en dessous , signe d'affront en Russie question de le faire réagir . L'homme détourna directement le regard et prit la main de sa femme comme si il avait peur de moi , mais pourquoi se changement soudain d'humeur ? Puis je dis a Pixie en déposant a nouveau mon regard sur elle .

-J'espère que tu ne m'en veux pas trop pour se que j'ai fais , j'avais que cette solution , simple , efficace . En tout cas si cela ta déranger , je m'en excuse .



Puis je vis que la première bouteille était déjà vide , je préparer la deuxième vu comment la soirée était entrains de tourner et vu que Pixie avait une descente aussi rapide que moi j'étais impressionner . Je la regarda avec un large sourire espérant que mon acte n'étais pas le début a de lourde conséquence .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 2:58

Tu t’es risqué à balancer ça uniquement pour rire, redoutant qu’il puisse mal le prendre. Il est vrai qu’en général les hommes réagissent plutôt mal lorsqu’on remet leur virilité en question, mais au lieu de ça il rentre volontiers dans ton jeu sans se démonter. T’aurais sans doute pas hésité à te foutre de lui si il avait réagis autrement, mais ça te perturbe assez qu’il puisse réagir comme ça en te donnant presque raison. Non, tu sais qu’il rigole tout comme toi, même si ses paroles traduisent qu’il n’est pas franchement rassuré. « Ho je vois… » Non, tu vois pas vraiment ce qui pourrait le pousser à fuir un mec pareil. Ce gars est plutôt louche avec son assurance pas nette, contrebalancée par le fait qu’il puisse fuir quelque chose. Aurait-il des trucs à se reprocher ? Tu sais pas et tu préfère pas savoir, probablement que tu ne le reverras plus après cette soirée, il n’est donc pas important que tu cherche à savoir ce qu’il peut fuir. En attendant tu préfère seulement t’occuper de tes histoires déjà assez problématiques. Puis il parla de risques, à l’écouter il n’était pas du genre à avoir froid aux yeux, tout comme toi. Tu ne supporterais pas la vie sans prendre de risque, le danger s’est tout ce qui te plaît. Alors tu ne peux que saluer ses paroles en hochant la tête, tout à fait d’accord avec ça. Sans ça tu te serais sans doute pas retrouvé dans cette situation, avec un fou pervers à tes trousses cherchant désespérément à obtenir ce que tu lui avais promis. Même si ça commence largement à t’agacer, tu essayes de rester tranquille et de te focaliser sur autre chose pour y faire abstraction. Ton acolyte à décidément eu la même idée puisqu’il se décide à te prendre une main comme si c’était tout à fait normal et naturel. Tu hésite un moment à le laisser faire, mais c’est peut-être un bon moyen pour donner l’illusion de votre faux couple. Cependant c’était largement suffisant pour toi, t’envisageais pas du tout qu’il irait jusqu’à t’embrasser, même ses paroles ne t’ont pas laissé entrevoir une chose pareil. Il a beau être plus doux pour embrasser que pour aborder la conversation, tu n’en reste pas moins choquée et complètement déstabilisée. Même si ça t’arrive souvent d’embrasser des hommes pour jouer la comédie, pour une fois tu n’es pas à l’aise du tout, même si c’est pour la bonne cause. Tu reste bouche bée pendant un temps, essayant de réaliser et surtout de comprendre, puis sa façon de faire comme si c’était rien recommence à t’agacer. Tu descends ton second verre sans attendre pour faire passer tout ça, ne te retenant pas de grimacer cette fois. « Je pense pas que t’étais obligé d’en arriver là » Tu réponds ça pas franchement contente, t’as laissé ton sourire s’envoler pour faire place à une moue désapprobatrice. « Sur ce genre de détails c’est moi qui décide, d’accord ? » Tu fronce les sourcils, c’est pas vraiment une question, plutôt un ordre, tu veux juste pas qu’il réagisse mal en s'énervant. Alors tu soupire, croisant tes bras sur ta poitrine en te laissant aller dans le fond de ta chaise. Discrètement tu te risque à jeter un coup d’oeil à celui que tu t’applique à éviter, mais il n’est déjà plus là. Ton sourire revient lorsque tu te retourne vers lui, ravis. « Bon, je reconnais que c’était pas une si mauvaise idée finalement… Merci » Tu te laisse aller par ton enthousiasme un peu trop fort, te décollant de ta chaise pour aller embrasser sa joue sans réfléchir. T’es du genre assez impulsive en général, réagissant sans franchement y réfléchir, c’est aussi ça qui te mets souvent dans les ennuis. C'est également une façon de reconnaitre que tu n'étais pas obligé de mal réagir. Tu te rassois immédiatement en te saisissant de la seconde bouteille pour vous servir tous les deux, déterminée à fêter ce triomphe. « Trinquons… A ta bonne idée simple et efficace et à cette soirée qui se termine pas si mal que ça finalement » Tu repose la bouteille en levant déjà ton verre, le gratifiant d’un sourire et d’un petit clin d’oeil complice. Tu peux pas vraiment lui en vouloir, même si c’était assez surprenant et déplacé, il a eu raison. Tu n’attends donc pas plus longtemps pour avaler ton verre satisfaite.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 12:16


Voir Pixie entre ordre et remerciement même si elle ne le disait pas au moins avec le sourire qu'elle afficher lorsqu'elle se rendit compte que l'homme était enfin partis me fit plaisir , bon oui j'ai étais radicale avec elle mais au moins son pot de colle avait prit la fuite rapidement . Puis elle commença a nous servir à nouveau un verre de vodka , je trinqua avec elle un léger sourire se dessinant sur le coin de mes lèvre , j'ouvris a nouveau mon paquet de cigarette , en sortis deux et coincé entre mon index et mon majeur je proposa une cigarette a Pixie tout en la regardant savourer se moment de victoire qu'elle ressentait . Une photo de famille que j'avais coincé au dos du paquet de cigarette glissa sur la table . Je la pris en hésitant et la regarda d'un air plus triste en revoyant le doux visage de sa mère et de sa sœur qui lui manquer . Je la tourna ensuite vers Pixie et tout en regardant vers la baie vitré je lui dit .

-Voilà ma famille du moins se qu'il en reste , ma mère est morte de maladie , ma sœur est à Moscou avec mon père . Et mon père ce connard de première ... C'est lui que je fuis , si tu n'aimes pas les hommes violent envers leurs familles , qui laisse mourir sa femme , tue et agresse pour des motifs futiles , Et ben cet homme que tu vois sur la photo c'est le pire de tous ... Mais avant cela il faut que je sois sur d'une chose .

Je me leva de ma chaise et regarda l'homme dans le fond de la pièce qui ne cesser de m'observer et de me fuir du regard . Je me mis a parler en Russe pour bien qu'il comprenne et celui-ci se leva brusquement de sa chaise et arriva a ma rencontre , il mit son front contre le mien jouant l'homme fort et il claqua un enveloppe contre mon torse et je la posa sur la table tout en lui disant .

-Toi et ta femme , vous feriez mieux de partir . Je ne veux pas que ta femme ai a s'inquiéter pour toi gros porc .

Il me poussa doucement et me répliqua en tournant le dos vers la sortir .

-C'est une menace petit ? Au faite tu as le bonjour de ton père Julien , il est content de savoir que tu es à Londres . Potselui nebol'shiye !

-Je ne fais jamais de menace , c'est une promesse ! Et tu diras a mon père qu'il peut crever la bouche ouverte maintenant !

Bordel , comment avait il bien pu savoir que j'étais à Londres alors que j'avais tout fais pour pas qu'on me retrouve . Il savait enfin que j'étais là et si il était prêt a tout pour me reprendre a ces cotés je le ne laisserais pas faire . Je regardais cette lettre sur la table et rien que de penser que sa pourrait être mon père qui la écrit me mit dans une fureur sans nom , se chien jouer avec moi et mes humeurs je n'avais qu'une envie c’était de lui tomber sur le coin de la gueule pour lui casser le nez a nouveau ! Puis je vis un léger mal à l'aise entre moi et Pixie , voyant son verre vide je lui en servit un et je m'en servis un nouveau question de ne pas perdre la main et de me calmer . Je me remis assis sur ma chaise et j'observe la lettre tout en buvant mon verre cul sec et je me décida a ouvrir la lettre . Oh bordel de merde , dès la première ligne je me rendis compte de qui m'avait écris , c’était Sophia , ma petite soeur m'avait écrit . Elle raconter toutes les atrocités que mon père lui faisait subir depuis que j'étais partis , mais elle me supplier de ne pas revenir et de le combattre sur un autre terrain que le sien . Se qui me mit a genoux c'est quand je lu "Il s'amuse quand il a bu a taillader mon corps" . Sans que l'expression de mon visage ne change une larme roula sur ma joue et tomba sur le papier . Je me mis a juré en russe sans aucune retenue , il n'avait pas le droit de la toucher pour se venger . Et dans un soupir de colère je murmura .

-
Sophia ... Je suis désolée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 13:56

La soirée pouvait vraiment commencer à partir de maintenant pour toi. L’initiative de ton complice avait apparement eu le don de décourager le principal concerné et c’était une très bonne chose, bien que très radicale. Tu n’avais juste pas envisagé d’aller aussi loin, même si un baiser n’avait rien de si particulier. T’étais juste surprise que ça puisse venir de lui et non de toi. Il avait l’air trop fermé pour se laisser aller à ce genre de choses, mais il avait osé, alors tu ne pouvait que le remercier puisque que ça avait fonctionné. Tu pris donc l’initiative de vous servir encore une fois un verre alors qu’il te proposa une cigarette que tu accepta volontiers sans te faire prié. Mais la discussion pris une tournure étrange, il fit référence à une photo de sa famille qu’il avait sur lui, un sujet qui te mis mal alaise. Pour toi la famille a toujours été un sujet délicat, même lorsqu’il s’agit des autres, alors en général tu préfère t’abstenir d’en parler, de peur aussi qu’on en vienne à te poser des question sur la tienne. Tu préfère la laisser où elle est, entre l’Irlande et les cimetières. Pourtant tu l’écoute malgré tout, comme si il te parlait de la pluie et du beau temps. L’alcool y participe sûrement, elle te fait voir les choses avec beaucoup moins de gravité. Ça ne t’empêche cependant pas de voir ton propre père à travers ses paroles, un père que comme lui tu as cherché à fuir. Une légère amertume vient t’envahir, t’aimerais lui dire d’arrêter de parler de ça, mais il ne t’en laisse pas le temps. Il n’a pas vraiment l’intention de rester là sans aller régler ses comptes, il a déjà entrepris de se lever pour provoquer l’homme qui le dérange. Il lui parle dans une langue que tu ne connais pas, mais aux sonorités de l’Europe de l’est, de toute évidence il vient de loin pour être venu se cacher ici. Tu reste tranquillement assise, hésitant entre suivre la scène du regard ou seulement des yeux. Les autres personnes dans le pub vous regardent et tu te contente de leur rendre un regard noir, comme pour leur indiquer que ça ne les concerne pas. Tu assassine la cigarette qu’il t’as donné un peu plus tôt, priant pour que les choses ne dérapent pas, tu n’as pas vraiment envie de te faire remarquer plus que ça. L’homme lui donne une enveloppe avant de partir et tout ça ne te semble pas net. Tu regarde ton acolyte, pas franchement à l’aise pour le coup, lui non plus n’a pas l’air tranquille de son côté, pourtant il te ressert un verre avant de s’assoir comme si tout ça n’était rien. Le temps se suspend ensuite lorsqu’il se décide à lire la lettre. T’es de plus en plus mal à l’aise à tel point que tu t’enfonce dans ta chaise comme si ça pouvait te faire disparaître. C’est un moment assez intime pour lui, toi-même tu n’aurais pas apprécié avoir quelqu’un au premières loges, alors tu essaye de poser tes yeux ailleurs et d’y faire abstraction. La vodka commence à te tourner la tête, t’aurais préféré qu’il y ai des rires plutôt que ce silence de mort, mais tu respect cet instant. Du moins jusqu’a ce qu’il se mette à jurer dans son jargon, ça sonne agressivement et tu peux pas t’empêcher de sursauter. Alors même que tu te retourne pour le regarder tu aperçois qu’une larme à tracé un sillon sur son visage et son murmure vient finir de plomber l’ambiance. T’es bien trop euphorique à cause de l’alcool pour supporter autant d’émotions négatives, alors tu vous ressert un verre chacun, bien déterminée à rattraper tout ça. Tu prends les deux verres dans tes mains avant de te lever pour aller tranquillement t’assoir sur ses genoux en lui tendant son verre. « Je peux rien faire d’autre pour te remonter le morale… Mais je peux vraiment pas te laisser déprimer, alors je te propose de boire et d’oublier, au moins pour ce soir » Tu souris légèrement et sincèrement, essuyant sa joue humide avec le revers de ta main. Boire encore est peut-être pas une si bonne idée que ça, mais t’es bien trop désinhibé à présent pour te soucier de ce genre de détail. Finalement tu tape ton verre contre le tiens pour trinquer avant de le vider aussi bien que les précédents. « C’est franchement dégueulasse à force » Tu lâche ça dans une grimace avant de partir dans un léger fou rire. Tu deviens vraiment conne quand tu bois trop.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 14:41


L'alcool couler a flot se soir , mon envie de tuer mon père me reprenais de plus belle , les verres s'enchainer avec Pixie et je ne voyais pas le temps passer . J'avais tellement de haine et de chagrin en moi , c'est bien la seule fois que je montrer autant de phase d'humeur . Puis sans la voir venir elle se mit assit sur mes genoux et me donna mon verre pour trinquer en essayant de me remonter le morale. Je me mis a sourire pour une question qui m'échappe totalement , une main passant dans le dos de Pixie et se posant sur une de ces hanches car on était plus très stable a cet heure ci , l'alcool commençant a faire effet sur moi , je vida mon verre comme a mon habitude sans aucun regret et avec un petit peu plus d'enthousiasme que le dernier . Je laissa mes doigts frôler sa hanche du bout des doigts tout en l'écoutant dire que la vodka devenait dégueulasse pour elle et je me mit a rire avec elle et il lui répondit .

- J'avoue que même moi je commence a plus pouvoir en boire , mais j'ai une idée , comme on dit chez moi . "Si tu bois de la vodka n'oublie jamais de quoi l'accompagner ." Je reviens .

Je laissa ma place a Pixie et me dirigea vers le bar d'une manière pas très sobre . Une fois au bar je demanda au serveur .

-Excuse moi , tu pourrais me faire deux pintes de Murphy's Irish Red s'il te plait ?

-Se sera tout monsieur ?

-Euh , oui je pense .

Je lui donna l'argent pour les consommations et je pris les deux pintes et avec un léger sourire alcoolisé je montra ma surprise a Pixie , je posa les deux pintes sur la table et elle me laissa m'assoir a nouveau et elle s'installa encore sur mes genoux . Je sortis deux cigarettes et alluma les deux en même temps avant d'en poser une délicatement sur les lèvres de Pixie tout en souriant . Je pris une grosse bouffée sur ma cigarette et fit passé la fumer de ma bouche a mes narines tout en me laissant glisser au fond de la chaise , regardant Pixie dans les yeux et je lui dis .

- J'ai vu quand tu étais arrivés a table que tu aimer la bière brune , alors quoi de mieux qu'une Murphy's ?

Et je continua de sourire tout en tirant sur ma cigarette , mes yeux montrant que je commencer a bien éponger l'alcool . Mais je me sentait bien tout d'un coup , j'avais totalement oublier tout se qui me tracasser . Dommage que je n'ai pas pris ma guitare j'aurais bien aimer jouer un petit morceau en fumant , il n'y a rien de mieux surtout dans un pub comme celui-ci où l'ambiance est calme pas comme les autres endroit où je traine d'habitude . Au moins ici j'étais plus détendus maintenant , sinon je savais que je me serais déjà battus comme la plupart de mon temps . Je posa a nouveau ma main sur une de ces hanches comme si c’était tout naturel , l'alcool me rendait vraiment docile . Je laissa mon regard se perdre dans celui de Pixie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 17:07

Tu sais même pas ce qui t’as poussé à faire ça, peut-être juste la pitié, où l’alcool qui coule à flot. Tout ce que tu voulais c’était changer cet atmosphère pesant et gênant. Tu connais la misère de la peine même si tu n’en donne pas l’air avec tes sourires et ta bonne humeur constante, assez pour luter contre par tous les moyens possibles. Même si pour cela tu dois jouer de ton charme, un peu trop maladroit à cette heure ci. Tu te laisse aller sur ses genoux, pour le consoler comme tu peux au moyen d’un verre de plus. Tu finis même par oublié qu’il y a quelques secondes les choses étaient au plus dramatique. Lui aussi fini par admettre que la vodka commence très largement à peser. T’es habituée à boire, mais surtout de la bière, les alcools forts tu préfère les réserver pour des occasions particulières en général. Apparement il avait encore une idée derrière la tête à l’écouter, tu le laissas donc se lever en riant pour sa démarche mal assurée, ça promettait d’être encore long. Tu te demandais déjà dans quel état tu rentrerais chez toi, probablement incapable de marcher droit et peut-être même de te souvenir de ton nom. Tu pris sa place en attendant, jetant un petit coup d’oeil à ton portable qui ne t’annonçait aucun nouveau message. Tu ne fis même pas attention à l’heure qu’il pouvait être, de toute façon tu avais décidé de ne pas aller au travail le lendemain, tu trouverais bien un moyen de te faire passer pour malade et probablement que ta tête t’aideras à justifier tout ça. Il fini tout de même par revenir et pas les mains vide. Deux pintes de la meilleures bière qu’il était possible de trouver dans le coin. Tu affichas de nouveau un large sourire en te relevant pour lui laisser de nouveau la place, sans te gêner pour retourner sur ses genoux.  Tu acceptas volontiers la cigarette qu’il se permis de glisser entre tes lèvres, en t’installant plus confortablement sur lui pour pas risquer de finir par terre. « Je vois que t’es observateur, c’est bien tu flatte mes origines » Tu lui fais de nouveau un clin d’oeil comme pour lui dire merci. Pour sûr, il n’y probablement rien de mieux pour une irlandaise comme toi, c’est cent fois meilleurs de savourer ça que d’enchaîner les verres de vodka. Tu tire quelques fois sur ta clope avant de plonger ton nez dans ton verre, savourant ça plus délicatement qu’avec la première de la soirée. Tu as le temps maintenant, tu n’es plus obligée de te saouler pour échapper à la réalité, d’autant plus que tu es déjà bien atteinte. Ça t’empêche pas pour autant de faire abstraction à ses mains baladeuses sur tes hanches que tu fini par fixer avec une moue embêtée. Il n’y a probablement aucune arrière pensée derrière ce geste, t’es juste pas du genre à rester tranquille sans rien dire. « Je crois pas t’avoir donné la permission de toucher, tu ferais mieux de ranger tes pattes si tu veux pas te retrouver avec des doigts en moins » Tu dis ça en gardant le sourire, pas de quoi être franchement menaçante en fin de compte. C’est vrai qu’en général c’est toi qui décide et non les autres, t’es pas du genre à te laisser faire aussi facilement, même pour des beaux yeux. Tu fini par prendre une de ses mains, sans attendre qu’il l’enlève lui même, t’attardant sur les tatouages qui la recouvre. « T’as des actions chez les tatoueurs toi non ? » Tu dis ça en riant, essayant de trouver une signification à ce que tu as sous les yeux, mais ton cerveau refuse d’obtempérer à présent et tu n’arrive plus bien à rester concentrée longtemps.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 17:39


Je finis ma cigarette et commença a entamé la bière , lorsqu'elle me fit une remarque sur ma main mal placé je me mit a sourire et en la regardant la retiré elle me demanda si j'avais des actions , alors je pris une initiative encore moins habituel , je mis ma pinte sur la table et retira ma chemise doucement , bouton par bouton , l'alcool était pas mon amie sur se coup car j'avais un peu de mal , une fois retiré je la mis sur le dossier de ma chaise et je me leva , une nouvelle cigarette au bord de mes lèvres et je lui dit .

-Voilà une partie de mes tatouages , chacun à sa signification , son parcours et tout est lié a mon vécus .

Je me mis de dos pour montrer le plus imposant , ma tête de mort . La signification était simple , celui ci a était fait pour quand je tuerais moi même mon père de mes propres mains . Puis je repris mes explications .

-Voilà pourquoi on m'appelle Le Baron Samedi . Par rapport a mes tatouages et a mon caractère vu que je ne suis pas le genre de mec que l'on aborde en pensant que je suis gentil , les gens juge trop rapidement les autres sur leurs styles . Et toi alors d'où te viennes tes quelques tattoo dit moi ? En tout cas j'aime bien ils ont de la gueule .

Je me remis assis sans remettre ma chemise , quel intérêt sa me permettait de faire diminuer ma température en même temps . Je me mis a rire en me mettant bien au fond de la chaise tout en regardant Pixie droit dans les yeux . Et tout les gens qui rester dans le pub me regardèrent comme si j'étais un démon tout droit sortit des enfers , surement que mon look ne plaisait pas beaucoup a se genre de personne mais sa ne me déranger pas du tout de me balader comme sa . Et j'assume chaque tatouage , du plus petit au plus grand , c'est comme lire un livre a même la peau . On peut apprendre tellement de chose sur la vie des gens par rapport a leurs tatouages c'est sa que j'aime par dessus tout et c'est pour sa que j'en ai autant . Puis je repris .

- Sinon comment sa se fait que je ne t'ai jamais vu dans le coin auparavant , je suis un habitué du quartier vu que je picole plus que je ne bosse .

Je repris la pinte et la finis avec une longue gorgée , l'alcool faisant son office , je sentais mon corps se détendre . Je sortis ensuite de ma poche du papier a rouler , de la marijuana et un carton déjà préparer et je me mis a rouler un bon joint comme je savais les faire . Une fois finis je demanda a Pixie .

-Tu veux tiré dessus ou tu passes ton tour jeune demoiselle?

Je la regarda avec mon joint préparer au bout de mes doigts avec un petit sourire en coin attendant sa réponse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 18:31

T’as posé la question en bonne professionnelle que tu es, dès que tu aperçois un tatouage tu ne peux pas t’empêcher essayer de comprendre ce que ça peut bien signifier pour la personne. Tu supporte pas les gens qui passent le cap pour des raisons complètement stupide, voir pour aucune. Pour toi il est impossible de se risquer à encrer pour toujours un truc qui n’a aucune importance symbolique, religieuse, familiale ou autre. Tout le monde à plus ou moins une histoire à raconter ou des souvenirs qu’on désire garder dans la peau jusqu’à la tombe. Les autres, ceux qui font ça uniquement pour être fashion, tu ne peux pas les supporter et pourtant il en défile beaucoup devant toi tous les jours. Dans le cas présent, t’aurais imaginé qu’il en serait resté à ses mains, tout au pire à son cou, mais pas ce que pouvait cacher sa chemise. Vous avez beau être dans un pub il ne se gêne pas pour se mettre torse nu et dévoiler le reste de ses tatouages. T’as appris à ne plus regarder un corps comme un corps, plutôt comme une toile où l’on peut s’exprimer, un objet d’art. Alors, forcément tu peux pas t’empêcher de regarder avec émerveillement ce qu’il te montre, saluant le travail de l’artiste. Secrètement il t’arrive souvent d’imaginer avoir à produire un tel travail à l’avenir, tu ne sais même pas si tu serais capable d’une telle qualité et d’une telle patience. Tu l’écoute sagement, sans décoller tes yeux, cherchant le moindre petit détail qui ne serait pas bon, mais tu n’en trouve aucun, tout est trop parfait. Trop parfait comme l’idée même d’aborder le sujet des tatouages sans être obligé de faire référence au tiens. Tu rage intérieurement de l’avoir poussé dans cette voix là, d’un autre côté il vient de te dévoiler une grosse partie de ton histoire, ce n’est pas la tienne qui pourrait y faire face. « T’es trop curieux à mon goût » Tu dis ça en fronçant les sourcils, tirant une dernière fois sur ta cigarette pour ensuite t’en débarrasser dans le fond d’un verre vide. « Celui là c’est pour mon frère, on était très proche… Il est mort il y a quelques années, probablement qu’il l’avait mérité, mais j’arrive pas à renoncer à lui malgré tout ce qu’il a pu faire » Réponds-tu en lui montrant ton avant bras, le visage grave et plein d’amertume. Evoquer ce souvenir ne t’enchante pas vraiment, mais tu n’as plus assez les idées clairs pour protester. « Lui, c’est pour ma mère, elle adorait ce genre de fleurs, je me suis dis que ça serait la meilleure façon de lui rendre hommage sans que ça puisse être trop évident » Continu-tu en lui montrant ton épaule. Celui là aussi fait partie de ceux que tu n’aime pas vraiment évoquer, c’est pourquoi tu t’es acharné à vouloir rendre sa signification peu évidente. Mais tes tatouages ne s’arrêtent pas là, malheureusement pour toi, même si tu pourrais t’abstenir de les montrer, tu ne veux pas le laisser seul dans son exhibition. Tu fini donc par te lever pour remonter ton t-shirt le plus haut possible et lui montrer celui placé sur ton flanc gauche et qui remonte dans ton dos. « Celui là c’est pour mon pays, même si je me suis barré je suis pas prête à oublier d’où je viens pour autant… » Tu radoucis en évoquant celui-là, il est beaucoup moins douloureux en signification que les autres, pourtant c’est vrai, pour rien au monde tu serais partis si tu avais eu le choix. « Et celui-là… C’est une connerie de jeunesse de toute évidence » Termine-tu en tirant légèrement sur ton pantalon pour laisser voir ton bas ventre. Tu soutiens son regard en le regardant de haut, le plus sérieusement du monde. T’es pas franchement contente qu’il t’ai forcé la main, mais d’un autre côté tu ne peux t’en prendre qu’à toi même de lui avoir tendu la perche. Tu te rassois donc sagement à ta place, comme si de rien n’était en prenant soin de récupérer ton verre pour boire un peu. Il décide finalement de changer de sujet, pour ton plus grand bonheur, tu laisse donc ta mine boudeuse de côté pour te détendre de nouveau. « Je bosse à Soho, chez un tatoueur, j’ai l’habitude de venir ici, mais plus en week-end, faut croire que je suis assez discrète » Tu te remets à sourire, un sourire en coin satisfaite de savoir que tu passes inaperçu, malgré ta dégaine. C’est vrai qu’en générale tu passe plus le week-end, pour t’assurer une meilleure ambiance, c’est plutôt mort pour faire des rencontre ici la semaine. Sauf ce soir, effectivement t’avait trouvé la perle rare, gonflé comme pas deux pour fumer un joint en plein milieu d’un pub. Pourquoi refuser une proposition pareille ? Non, tu te permis de saisir le joint qu’il tenait entre ses doigts en le gratifiant d’un large sourire. « Si tu me prends par les sentiments je peux pas refuser… Qu’est-ce-que tu crois, je suis pas une petite joueuse » Réponds-tu en glissant le joint entre tes lèvres pour l’allumer tranquillement. Non, t’es pas une petite joueuse du tout, mais avec tout ce que tu as consommé ce soir, ça serait un miracle que tu puisse encore marcher pour retourner chez toi. C’était pas encore le moment de penser à ça, pour l’instant l’heure était plus à se fracasser la tête avec tout ce qu’il était possible de prendre, alcool comme drogue. Tu tiras trois, quatre fois sur le joint avant de lui redonner poliment.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 19:03


Je repris le joint en croisant mes mains pour me faire un turbo , la moitié du joint fut consommer en un instant . je recracha la fumée en rond autour du visage de Pixie tout en souriant par la suite , cette douce fumée encore plus relaxante que l'alcool , puis je souffla sur les cendres froides qui était poser dessus , j’inverse la position du joint et me prépara a faire une soufflette à Pixie question qu'elle ressente mieux l'effet de ma marijuana . Je m'approcha avec la tête du joint dans ma bouche et le carton dépassant un peu de mes lèvres , et je déposa mes lèvres contre les siennes pour laisser glisser le carton sur ces lèvres pour commencer a souffler la fumée dans sa bouche pendant qu'elle l'inspirer . Une fois terminer , je lui laissa le joint sur ces lèvres en me reculant . Mes yeux totalement exploser et rouge , je me mis a rire et je lui dis .

-J'espère que sa a pas était trop violent pour toi parce que sa fait un moment que je n'avais pas fait de soufflette a quelqu'un .

Je me leva et en montrant mon tatouage de mon dos je repris .

-Cette tête de mort a une grosse signification , car je l'ai fais pour quand je tuerais mon père pour tout se qu'il a fait a ma mère et a ma sœur . 

En me retournant je montra le visage sur son ventre du doigt et ceux sur mes bras et je continua mes explications .

- Ceux là se sont pour mon passé de malfrat et la haine que j'ai toujours ressentis en moi depuis que je suis jeune . Ceux qui sont sur mes doigts se sont pour la haine que j'ai nourris contre ceux qui voulait la mort de mes proches . L'étoile sur mon coude c'est quand ma mère est morte , car pour moi elle sera toujours là haut a veiller sur moi . Après pour le reste il me faudrait une journée pour tout t'expliquer surtout que j'en ai un peu partout .

Je me remis assis et fuma une cigarette en voyant que l'effet de ma drogue commençait a détendre Pixie comme j'en avais l'habitude avec ceux qui fumer avec moi . Puis quand je pris mon courage en mains je lui dit sous l'effet de l'alcool et de la drogue .

-Tu sais je suis curieux , mais bizarrement j'aime bien discuter avec toi . Je suis pas un grand vilain qui se croit supérieur a tout le monde au contraire , je suis un mec comme les autres qui veut juste s'amuser connaitre du monde et pas se prendre la tête . Après peut être que j'ai pu te blesser par des gestes , des paroles , je ne sais pas quoi te dire .

Puis je me leva , et dans un élan de tendresse pour une raison qui m'était encore inconnus , j’allai faire un câlin a Pixie avant de retourner m'assoir et de m'allumer une nouvelle cigarette .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEOPLE
on vit notre vie

avatar

Date d'arrivée : 05/01/2015
Mots débités : 46

Métier/Etude : Tatoueuse

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 20:07

Tu te laisse aller sans plus te soucier de rien, t’es déjà bien trop perché sur ton petite nuage pour encore calculer ce qui se passe. T’aurais peut-être pas dû abuser comme ça, tu commence déjà à perdre pied même si tu essaye de ne pas le montrer et de rester concentré pour ne pas finir de sombrer. Malheureusement il entreprends de te faire une soufflette et tu n’as plus toute ta tête pour protester et refuser. C’est encore pire que la vodka que tu as consommé jusque là. La fumée agressive dans tes poumons vient te terrasser et fini de t’achever. Tu toussote légèrement pour t’en remettre et tu t’acharne à essayer de faire comme si de rien n’était. « Non pas du tout ! Tu rigole, il en faut plus que ça pour ça soit violent… » Ouais, t’essaye de faire croire que ce n’est rien, mais tu regrette rapidement d’avoir pu sortir une connerie pareille. Il faut vraiment que t’arrête de l’encourager où tu vas finir par faire un arrêt cardiaque à force. Même si tiens assez bien l’alcool et tu réagis plutôt bien au drogue, tu ne peux pas rejeter le fait que son joint a fini de te porter le coup fatal. Tu lui redonnes donc le joint qu’il t’as laissé, sans en profiter plus, de peur de pas du tout t’en remettre si tu insiste. Il vaut mieux que tu calme un peu sur les consommations pour l’instant. Il reprit ensuite le sujet de ses tatouages, tu t’appliquas à rester concentrée pour bien suivre le file de ses paroles, bien que l’exercice s’avérait plus que difficile pour toi, il te choqua suffisamment avec ses paroles pour que n’y fasse pas abstraction. Il parlait de mort et de son père, un sujet grave et beaucoup moins joyeux que votre petite soirée. Tu comprenais peut-être plus que n’importe qui ce qu’il ressentait, maudissant toi-même ton propre père, mais de là à vouloir le tuer pour autant, même si l’idée t’avais plusieurs traversée l’esprit. Le reste n’était rempli que de haine, d’amertume, de mort, de douleur et de peine. Pendant un instant tu éprouvas une certaine gêne, ne sachant pas trop quoi répondre à tout ça. Tu le saluais fortement pour avoir le courage d’afficher ça malgré toute la négativité que cela pouvait inspirer, toi-même tu n’aurais probablement pas osé. C’est sur qu’avec tes quelques misérables tatouages tu ne faisais pas le poids face à lui. « Je comprends mieux… C’est triste tout ça » C’est tout ce que tu trouve à répondre en baissant les yeux sur tes mains qui s’amusent avec ton verre encore plein. Tu n’es pas décidé à le vider pour autant. La suite vient terminée de te mettre mal à l’aise, même si tu aime bien que les gens puissent être honnêtes avec toi, lorsque tu n’es plus toi-même sous l’effet des drogues et de l’alcool, tu supporte assez mal qu’on puisse s’adresser à toi comme il le fait. Et comme si ça ne suffisait pas, il décida de te gratifier d’un câlin amical, le genre de truc déstabilisant surtout quand on vient de rencontrer la personne. T’es cependant plus assez toi-même pour le repousser ni même l’envoyer balader avec une remarque désagréable, alors tu te contente seulement de sourire. « Je me permets pas de juger les gens sans les connaître… Même si je t’avoue que ta dégaine m’a un peu surprise sur le coup, tu m’as presque sauvée la vie ce soir, alors je peux pas te considérer comme un gros vilain… Puis j’aime bien ta répartie » Tu réponds ça, toujours les yeux sur tes mains, pas franchement convaincue, t’ose juste pas le regarder dans les yeux, même si t’es sincère. Effectivement, t’es bien sa répartie, tu préfère ça à un mec qui se fait tout doux pour s’assurer que tu ne l’enverras pas balader si il te contredis. Tu préfères les gens qui pensent pour eux, non pour les autres. Puis t’es plutôt contente d’être tombé sur ton double en masculin. Un tête brûlée qui se ne laisse pas marcher sur les pieds en envoyant le monde entier se faire voir ailleurs. « Sacrée soirée hein, ton truc là, ça envois vraiment du lourd » T’essaye de changer de sujet, passant une main fraiche sur ton front bouillonnant. T’es plus vraiment en grande forme à présent et tu te maudis toi-même d’avoir abuser de la sorte. « Je crois que je t’arrive pas à la cheville finalement, je renonce tu m’as tué » Tu dis ça en riant avant de laisser ta tête se poser sur tes bras croisés sur la table, même si t’es pas vraiment fière d’admettre que son joint à eu raison de toi. De toutes façon, t’aime jamais reconnaître que tu dépasses trop tes limites, ça viendrait au même que d’accepter que tu es faible et ça il en est hors de question. Malheureusement c'est trop pour toi, t'as besoin d'un peu de temps pour reprendre tes esprit et laisser la descente se faire en douceur.

_________________
je t'offrirai les hautes, lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   Dim 18 Jan - 20:40

Elle était totalement déchirer et la voir comme sa me fit rigoler , mais je me demander comment elle aller rentré , déjà il était hors de question que je la laisse rentré seule . Vu comment sont les nuits dans les ruelles de Londres se n'étais pas du tout prudent . Du coup je pensais la ramener a la maison pour qu'elle puisse récupérer après tout se que j'ai bien pu lui faire boire et fumer . Je m'approcha d'elle et je lui dit .

-Je vais te ramener t'es pas en état de rentré toute seule . Comme sa tu vas pouvoir te reposer .

Et c'est moi qui venait de dire sa ? J'étais pas dans un super état mais je pouvais marché et la porter jusqu’à chez moi . Je remis ma chemise , mit le sac autour de mon bras et la porta sur mon dos . Et je salua le serveur avant de sortir et je me diriger vers chez moi en espérant qu'elle ne soit pas trop lourde jusqu’à chez moi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une petite pause [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite pause [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite baignade [libre]
» (F) Mia Hays ► Petite orpheline (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: A VOTRE ARRIVÉE :: Tout le reste :: Les archives-