AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 la solitude, ton meilleur ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BASHFUL
Le rouge est notre couleur favorite

avatar

Date d'arrivée : 23/06/2012
Mots débités : 279

Je me trouve : Derrière un arbre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : étudiante en deuxième année et serveuse

MessageSujet: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 18:45

Assise depuis plusieurs heures, tu essayais vainement de lire un bouquin qu’une amie t’avais conseillé mais tu n’arrivais pas à te concentrer sur ta lecture. Cela faisait bien dix fois que tu lisais le même chapitre, sans assimiler la moindre ligne. Pourtant en tant normal tu adorais la lecture et tu pouvais dévorer un bouquin en seulement quelques heures, mais là tu n’y arrivais pas. Tu étais totalement perdue dans tes pensées et celles-ci allaient de tous les côtés et un mal de tête apparaissait lentement. Tu avais trop de questions et pas assez de réponses et sa te minait presque le moral et pourtant… Tu ne pouvais pas faire grand-chose pour changer ça. Laissant un long soupir s’échapper d’entre tes lèvres, tu refermais ton bouquin en en sachant que tu n’arriverais pas à te plonger dedans. A la place, tu pris ton portable pour faire un jeu totalement stupide, mais tu n’avais pas envie de faire autre chose. Les cours, tu ne voulais pas y toucher. Les amis ? T’en avais pas d’assez proche pour pouvoir confier tes soucis. En gros, tu étais seule comme dans le passé et tu reprenais l’habitude de ne pouvoir parler à personne.

_________________
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 09/01/2015
Mots débités : 19

Je me trouve : perdue je ne sais où.
Je suis : d'excellente humeur, pas vous ?
Métier/Etude : Etudiante en 3ème année

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 21:20

Kelsey avait plusieurs livres de la bibliothèque éparpillés dans sa chambre, après avoir fait le tri de ceux qu'elle devait rendre en urgence... c'est à dire une immense pile de livres bien trop lourd pour elle seule, elle quitta sa chambre. La seule chose qui la soulageait c'est que les dortoirs et la bibliothèque se trouvaient au même étage, ça lui éviter les escaliers. Alors qu'elle marchait, sans réellement voir où elle allait à cause des livres qui lui masquaient la vue... elle en avait vraiment beaucoup. Elle heurta quelqu'un, un étudiant dont le visage lui était étrangement familier sans pour autant qu'elle se souvienne de son prénom. Elle lui sourit en s'excusant, bien qu'énerver au début après l'avoir reconnu il changea du tout au tout et lui proposa même très aimablement de l'aider avec ses livres. Soulagée Kelsey accepta aussitôt la proposition et ils se rendirent ensemble jusqu'à la bibliothèque.

Elle ne lui dit pas qu'elle avait oublié son prénom, puisqu'il semblait que le jeune homme la connaisse bien, tellement qu'elle se sentait gêner de ne pas se souvenir de son identité, mais la connaissait elle seulement ? Une fois dans la bibliothèque, il posa la pile de livres sur le comptoir le/la bibliothécaire n'était pas là. Kelsey observait les alentours voir si elle pouvait trouver le responsable des lieux mais il n'y avait personne, sauf une jeune femme, une autre étudiante. Elle la remarqua notamment à cause de son soupir et de la façon dont elle remplaça son livre par son portable. Le jeune homme était toujours là, à parler... il parlait beaucoup, il racontait tout et n'importe quoi comme s'il attendait le bon moment pour... voilà, il venait de l'inviter à sortir à l'occasion et il lui avait donner son numéro...ok. Kelsey souriait toujours, trop polie pour lui dire que ça ne l'intéressait absolument pas.

Elle le remercia une fois de plus et le laissa partir. Après quelque instant à attendre, elle finit par déposer les livres qu'elle tenait encore et elle s'approcha des nombreux rayonnages. Il y avait tant de livres, mais inconsciemment elle ne s'était pas aventuré par là pour chercher un nouveau livre à dévorer. Elle se sentait, comme toujours, concerner par les ondes négatives qui se dégageait de la jolie blonde qui jouait toujours avec son téléphone. Elle se décida finalement à l'approcher, passant derrière elle pour observer son téléphone. "Laisse moi deviner, tu es en proie aux nombreuses questions qui anime la vie des jeunes étudiantes de l'Académie ou alors et c'est sans doute plus plausible..." Elle sourit "C'est un garçon ?" Bien qu'elle dégageait une vive bonne humeur, la demoiselle était le calme incarnée, aussi bien dans sa façon de parler que dans son attitude. Elle observait silencieusement celle qu'elle avait interpellé, toujours souriante, elle ne la forcerait pas à se dévoiler mais c'était simplement sa façon de "s'introduire".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BASHFUL
Le rouge est notre couleur favorite

avatar

Date d'arrivée : 23/06/2012
Mots débités : 279

Je me trouve : Derrière un arbre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : étudiante en deuxième année et serveuse

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 21:46

Tu t’ennuyais à un point, que t’avais même envie d’envoyer balader ton portable, parce qu’il ne t’était pas à t’occuper. C’était rare, très rare que tu te trouves dans un tel état et tu ne savais pas comment te sortir de là. De temps en temps, un soupir s’échappait d’entre tes lèvres pour aller se perdre dans la pièce totalement déserte, tellement déserte que tu en avais encore plus le cafard. Pourtant la solitude faisait partie intégrante de ta vie mais tu ne savais pas pourquoi, à cet instant, tu avais envie de parler, de dire ce que tu avais sur le cœur. Mais vu que tu étais toute seule, tu repris ton portable pour essayer un second jeu, qu’en tant normal tu adores. Mais là encore une fois, tu avais envie de l’envoyer à travers la pièce, le jeu t’énervait alors que tu venais de le commencer. A croire que tout te mettait sur les nerfs ses derniers jours. Au même instant, une voix féminine retentit à tes oreilles, ce qui te fait relever la tête et on regard se posa sur une étudiante que tu avais certainement croisé dans les couloirs car son visage te disait vaguement quelque chose. Tu laissas apparaître un léger sourire sur ton visage pendant que tu reposais ton portable sur la table. « Tu as raison, beaucoup de questions sur les deux et c’est une vraie prise de tête. » Tu secouas légèrement la tête tout en observant les alentours totalement vides. A croire que tout le monde voulait que tu te confies à cette parfaite inconnue, chose que tu n’étais pas certaine de réussir à faire et tout ça à cause de ta timidité. « Au fait tu peux t’asseoir, je ne vais pas te manger. »

_________________
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 09/01/2015
Mots débités : 19

Je me trouve : perdue je ne sais où.
Je suis : d'excellente humeur, pas vous ?
Métier/Etude : Etudiante en 3ème année

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 22:04

Pourquoi Kelsey était considérée comme une étudiante "populaire" ? Parce qu'elle était toujours de bonne humeur, que rien ne pouvait la déstabiliser, qu'elle était de bonne compagnie et toujours à l'écoute, qu'elle savait garder pour elle tout ce que l'on pouvait lui confier. Douce et patiente, gentille et généreuse, bonne élève en plus de ça. Elle avait tout pour elle et pourtant, elle savait rester modeste. Peu importe la situation, elle ressentait toujours le besoin d'aider les autres. Et cette fois encore, c'était le sentiment qu'elle avait en posant les yeux sur la jeune femme devant elle. Kelsey avait une excellente intuition et son intuition lui disait qu'il ne fallait pas la laisser seule. La solitude, voilà quelque chose qu'elle n'aimait pas et elle se refusait de laisser quiconque se morfondre dans cette solitude froide et amer qui la rendait malade. Rien que d'y penser, elle trouvait ça déprimant et ce qui était déprimant était mauvais.

Elle était tombée juste, ce qui la fit sourire un peu plus. Elle était désormais convaincu qu'elle pouvait l'aider, si ce n'était en lui donnant des réponses ce serait au moins en l'écoutant. "Tu veux peut-être en parler ? J'ai entendu dire que ça faisait du bien parfois de partager ce qui nous pèse sur le coeur." Elle sourit encore en haussant les épaules, l'air de dire qu'elle ne la forçait pas mais que si elle le souhaitait, elle serait là pour l'écouter. "J'avais plutôt l'impression que si je m'asseyais ce serait toi qui aurait pu avoir peur que je te mange." Elle avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais il y avait une part de vérité dans ses paroles. Kelsey s'installa en face de la demoiselle observant le livre qu'elle avait déposé un instant auparavant. Cela aurait pu être un sujet de conversation si jamais elle ne désirait pas discuter de ses soucis et qu'il lui fallait un sujet "d'échappatoire".

"Je m'appelle Kelsey, pas que ce soit important mais si jamais tu voulais me donner un nom." Elle avait toujours cette habitude d'essayer d'être drôle lorsqu'elle engageait le dialogue avec quelqu'un qui ne semblait pas totalement à l'aise. C'était une des nombreuses façons qu'il y avait pour rendre la situation plus agréable et moins lourde. Elle observa les alentours, c'était plus calme que d'habitude mais ce silence avait quelque chose de bénéfique, d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BASHFUL
Le rouge est notre couleur favorite

avatar

Date d'arrivée : 23/06/2012
Mots débités : 279

Je me trouve : Derrière un arbre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : étudiante en deuxième année et serveuse

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 22:36

Parler ou ne pas parler ? Telle est la question et celle-ci tournait en boucle dans ta petite tête depuis que la demoiselle en face de toi t’avait posé une question. Tu n’étais pas du genre à te confire et donc à donner ta confiance facilement. Pourtant aujourd’hui tu avais besoin de te confier, de vider ce qui se trouvait dans ta tête. Et si c’était avec une inconnue, pourquoi pas ? Elle ne pourrait pas te juger, du moins pas comme une amie et puis c’était elle qui avait proposé, tu n’étais donc pas en train de t’imposer. Tu l’observais, te demandant dans quel groupe elle pouvait bien se trouver, parce que même si tu avais envie de te confier, tu ne voulais pas te confier à une bitch qui pourrait ensuite profiter de tes faiblesses. Mais à première vue, elle n’en faisait pas partie, ce qui te rassurait un peu. « J’ai aussi entendu dire que ça soulageait… Mais je n’ai pas envie de t’embêter avec mes soucis. » Tu lui proposais ensuite de t’asseoir à tes côtés et sa remarque te fis rire. « J’avoue… Mais si tu avais voulu me manger, je pense que tu m’aurais attaqué par derrière ou attendu caché dans un rayons. » D’accord, tu lisais beaucoup trop et tu devais également regarder trop de films quand tu étais seule dans ta chambre. Tu pris ton portable entre tes doigts pour jouer avec, c’était un peu un tic quand tu ne connaissais pas la personne, sa te rassurait. Bien vite, elle se présenta et tu lui fis un plus grand sourire, parce que maintenant qu’elle se présentait, il te semblait bien qu’elle faisait partie des populaires, ce qui t’enleva toutes craintes. « Et moi c’est Kenza, je suis contente de te connaître. »

_________________
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 09/01/2015
Mots débités : 19

Je me trouve : perdue je ne sais où.
Je suis : d'excellente humeur, pas vous ?
Métier/Etude : Etudiante en 3ème année

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Mar 13 Jan - 23:01

Kelsey ne pouvait que sourire devant la réponse de la demoiselle. Pensait-elle réellement qu'elle l'embêterait avec ses problèmes ou alors ne voulait elle simplement pas en parler. Elle hésitait, d'une part si cela l'embêter elle ne se serait pas approché, elle ne lui aurait encore moins proposer de l'écouter. Mais, si elle ne voulait simplement pas en parler et que c'était sa façon de refuser, alors elle se voyait mal insister. Ce n'était absolument pas dans sa nature de "forcer" les choses. Alors elle croisa simplement les jambes, en la regardant de ses yeux bleus. Elle essayait de voir à travers elle, de saisir le véritable sens de ses mots. Parce qu'il était évident que dans chaque phrase il y avait toujours un sens caché. "Cela ne me dérangerait pas vraiment, je n'ai rien de mieux à faire à vrai dire." Elle parlait toujours très facilement, cherchant à détendre l'atmosphère, à faciliter la discussion du mieux qu'elle le pouvait.

Kelsey voulait devenir infirmière, elle avait le sens du contact qu'il fallait pour ça. Même lorsqu'elle disait quelque chose de façon trop directe ou trop franche, elle le disait toujours de manière à ce que la personne face à elle ne le prenne pas trop mal. Elle rit face à la réponse de celle dont elle ne connaissait toujours pas le prénom. "En effet, mais qui sait, j'attend peut-être que tu baisses ta garde pour te mettre dans mon chaudron." Elle rit encore, un rire fin et léger qui s'envola à travers la bibliothèque. Heureusement qu'il n'y avait personne, elle aurait pu se faire disputer pour rompre le silence dû au lieu. "Enchantée Kenza." Et alors qu'elle disait cela son téléphone se mit à sonner. Elle avait complètement oublié de le mettre sous silencieux. Une fois encore elle fut soulagée que le/la bibliothécaire ne soit pas présent(e).

Elle regarda rapidement son écran pour voir de qui il s'agissait. Puis elle releva son visage pour sourire à la dénommée Kenza avant d'éteindre son téléphone sans prendre la peine de répondre. Elle savait de qui il s'agissait et elle n'avait aucune envie d'avoir une discussion avec cette personne trop "superficielle" et "malhonnête" à son goût. Son téléphone éteint, elle le déposa sur la table devant elle. "Bien, je suis tout à ton écoute." Elle posa son regard sur la jeune femme, souriant toujours. "Pour être honnête avec toi, je ne pourrais pas être tranquille en te laissant seule assise ici avec pour seul compagnie ton téléphone." Si elle partait maintenant elle allait passer toute sa journée à se demander si Kenza allait mieux, si elle avait trouvé des réponses, retrouvé son sourire. Elle était comme ça, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour les autres, même de total inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BASHFUL
Le rouge est notre couleur favorite

avatar

Date d'arrivée : 23/06/2012
Mots débités : 279

Je me trouve : Derrière un arbre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : étudiante en deuxième année et serveuse

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Dim 25 Jan - 13:07

Tu souris légèrement à sa remarque, contente de voir qu’enfin une demoiselle daignait de te parler. Tu n’étais pas populaire, bien au contraire et tu avis la nette impression que ta timidité faisait fuir toute l’école, parce que tu n’arrivais quasiment pas à aligner deux mots sans devenir rouge tomate. Pourtant, tu essayais de changer mais c’était dur, très dur parce que tu étais comme ça depuis ta plus tendre enfance. T’avais envie de lui dire qu’elle était adorable, qu’il ne fallait pas qu’elle reste ave elle, parce que les autres la jugeront comme ils te jugeaient jour après jour. Pourtant tu ne le fis pas, tu étais contente de voir que quelqu’un s’intéressait à toi, même si c’était dans un moment dans ta vie où tu n’étais pas au sommet du bonheur. Tes doigts jouaient lentement sur la table en bois, comme s’ils suivaient une ligne imaginaire, cela te permettait de mettre de l’ordre dans tes pensées confuses. De temps à autre, un très léger soupir s’échappait d’entre tes lèvres et en entendant la demoiselle te dire qu’elle attendait simplement que tu baisses ta garde pour te manger, tu laissas un rire franc s’échapper de ta bouche, rire qui aurait pu déranger si la bibliothèque n’était pas déserte. « Et bien, heureusement que je cours vite alors. Quoique, si tu es une sorcière, tu dois avoir un balai caché quelque part. » Cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas rigolé et cela te faisait du bien, te détendais presque. Tu remis quelques mèches de tes cheveux en place pendant que tu hésitais encore et toujours à lui parler ce qui te tracassait. Parce que peut-être qu’elle le connaissait et que finalement elle te jugerait d’avoir été si faible devant lui et également durant vos autres rencontres. Un doux sourire apparu sur le coin de tes lèvres et tu reposas ton regard sur elle, alors qu’il venait de dévier sur le livre fermé qui se trouvait devant vous. « Ne t’en fais pas, je ne vais rien faire d’horrible. Juste continuer de déprimer devant un livre ou un film à l’eau de rose. » Parce que oui, tu n’étais pas ce genre de filles, qui au premier chagrin d’amour, avaient des pensées lugubres. Tu savais depuis belles lurettes que la vie n’était pas toute rose. Tu l’observais encore quelques secondes et finalement les mots sortirent de tes lèvres sans que tu rendes vraiment compte. « En fait… J’ai naïve, très naïve avec un jeune homme et depuis… Tout est compliqué, tellement compliqué que j’ai l’impression que ma tête va exploser. Pourtant en tant normal je ne suis pas ce genre, bien au contraire. Mais il a réussis à casser mes barrières protectrices et depuis. »

_________________
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 09/01/2015
Mots débités : 19

Je me trouve : perdue je ne sais où.
Je suis : d'excellente humeur, pas vous ?
Métier/Etude : Etudiante en 3ème année

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   Dim 25 Jan - 14:47

Kelsey fut soulagée de voir la jeune femme rire, elle était très empathique et la tristesse d'une personne, peu importe qu'elle la connaisse ou non, était la sienne. Elle sourit et lui fit un clin d’œil en lui montrant un balai laisser par le/la concierge dans un coin de la bibliothèque. Elle rit de nouveau, plus légèrement, pas très longtemps. Blague à part, elle observait la demoiselle. Celle-ci lui dit qu'elle ne ferait rien d'horrible, qu'elle déprimerait devant un film ou un bouquin mais pour Kelsey c'était une chose atroce. Elle hochait la tête de gauche à droit pas du tout convaincu que ce soit une "bonne chose". Finalement elle poussa un soupir, comment pouvait-elle abandonner une personne déprimée à un livre ou un film ? Impensable, tout à fait impossible. - Tu penses réellement que ça ira, toi, seule à lire un livre dont tu n'as même pas la certitude que tu pourras lire jusqu'au bout chaque ligne, chaque mot ? Toi, seule devant un film, avec ton chagrin ?

On pouvait ressentir comme une fine couche de colère, de l'amertume et de la peine. C'était surtout ça, elle était désolée pour elle et bien qu'elle ne versait aucune larme on pouvait sentir ses yeux s'humidifier d'eux même. - Un livre ou un film c'est juste fuir ce qui te blesse et je parle en connaissance de cause, parfois un seul mot d'un bouquin ou la scène d'un film ravive des souvenirs. Là encore sa voix était pleine d'amertume, pourtant son visage affichait toujours un honnête sourire. Le poing serré, elle retenait quelque chose enfouie au fond d'elle et c'était peut-être pour cela qu'elle se sentait un tel besoin de se mêler de ça. Elle ne supportait pas de voir la peine dans le visage d'une autre personne, cela lui faisait terriblement mal. Puis alors qu'elle réalisait qu'elle était aller un peu trop loin, qu'elle empiétait un peu trop sur la vie privée d'une personne dont elle venait juste d'apprendre le nom, la jeune femme face à elle laissa échapper quelque phrases.

Elle écoutait attentivement pouvant aisément imaginer sans pouvoir pour autant juger, elle n'avait pas assez d'informations et elle ne poserait pas trop de questions au risque d'éveiller de mauvais souvenirs ou pire encore de bons souvenirs, c'était ceux-là qui étaient souvent les plus douloureux lorsqu'on déprimait. Mais si elle ne disait rien, juste une phrase, une seule à ses risques et périls pensa t-elle : - Vous en avez déjà discuté, j'imagine peut-être mais, une véritable discussion ? Kelsey était de nouveau plus détendu et cette horrible pincement qu'elle avait au cœur s'estompa. Plus calme, elle pouvait parler tranquillement. Son sourire était toujours là, mais il dégageait plus de réconfort qu'auparavant. - Être naïve... est-ce une si mauvaise chose ? Parfois il faut bien ça pour aller de l'avant au risque d'une chute ou deux.

Elle regardait toujours Kenza, comme si elle recherchait quelque chose à travers elle. - On m'a toujours dit que les choses ne se réglaient pas en déprimant. Alors même si tu ne peux rien faire, ne fait rien mais fait le avec le sourire. Lorsqu'elle avait dit ça son expression était devenue un peu plus dure mais ça ne dura pas. Elle termina simplement sur ces mots : - Je ne sais pas qui est cette personne et je n'ai aucune envie de le savoir mais, une femme est plus belle avec le sourire alors quoi qu'il se soit passé ne le laisse pas te prendre ça. Elle ne chercherait pas à en savoir plus, si elle était à côté de la plaque elle le découvrirait. Du reste si Kenza en ressentait le besoin elle pouvait expliquer plus avant. Kelsey ne jugerait pas, elle ne le ferait jamais mais ses conseils ou du moins ses tentatives de réconforts risquaient de devenir de plus en plus tranchants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la solitude, ton meilleur ami   

Revenir en haut Aller en bas
 

la solitude, ton meilleur ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ACADÉMIE :: Le deuxième étage :: Bibliothèque-