AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 Libre ▲ C'est la nuit que les fantômes se réveillent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 09/01/2015
Mots débités : 19

Je me trouve : perdue je ne sais où.
Je suis : d'excellente humeur, pas vous ?
Métier/Etude : Etudiante en 3ème année

MessageSujet: Libre ▲ C'est la nuit que les fantômes se réveillent    Mar 13 Jan - 14:42

Kelsey revenait d'une longue après-midi à l'hôpital. Son étui à violon dans une main, un beau bouquet de fleurs dans l'autre. Sa tenue ne dérogeait pas à d'habitude : Un jean, une chemise et un long gilet, le tout mettait aussi bien en valeur son corps qu'il cachait judicieusement chaque parcelle de celui-ci. Elle était exténuée mais avait le sourire aux lèvres. Cela avait été une belle après-midi, elle avait rencontré de nouveaux patients et elle avait appris la très bonne nouvelle : l'un des jeunes qu'elle connaissait, un petit de treize ans avait survécu à son opération. Elle lui avait rendu visite et à sa grande surprise c'était lui qui lui avait offert un bouquet de fleurs, un très beau bouquet. Ils avaient discutés, il avait l'air heureux, plein d'énergie et très enthousiaste à l'idée de quitter l'hôpital et de reprendre sa vie. Kelsey avait ressenti un étrange sentiment et c'est peut-être pour ça que son désir de devenir infirmière s'était comme renforcé. Même si sa mère la voyait plutôt se marier ou reprendre les affaires familiales et tellement ennuyeuse.

Alors qu'elle marchait pour rentrer, Kelsey ne pouvait se sentir qu'effrayer par les rues désertes. Et chaque fois qu'elle entendait le moindre bruit elle sursautait avant de lancer un regard apeuré dans la direction et d'accélérer son pas. Il faisait déjà si tard, un coup d’œil à sa montre lui annonçait qu'elle avait raté le couvre feu. Elle espérait pouvoir retourner aux dortoirs malgré tout. En arrivant elle constata que le portail était fermé, alors elle fit le tour et se mit à escalader tant bien que mal. Ce n'était vraiment pas sa tasse de thé, surtout avec son énorme étui à violon qu'elle refusait obstinément de balancer de l'autre côté, d'une part parce qu'elle ne voulait pas l'abîmé et d'autre part parce que si on l'attaquait soudainement il pouvait aussi bien lui servir d'arme que de bouclier. Après une difficile "escalade" du mur d'enceinte, elle finit par retomber sur ses pieds, quelque part dans le grand parc qui entourait l'académie. Elle avait toujours cette impression d'être suivi, d'être épié mais elle savait aussi que la situation la rendait un peu parano. Une jeune femme ne devrait pas se promener seule à cette heure ci.

Elle lança néanmoins un regard inquiet autour d'elle avant de se mettre à avancer rapidement jusqu'à l'intérieur de l'académie. Une fois dans les couloirs elle pu enfin respirer, un peu. Mais voilà, que ce soit le vent qui soufflait, le bruit d'une branche d'arbre qui frappait continuellement une fenêtre, le son d'une porte qui se refermer toute seule sous l'impulsion du vent, n'importe quel petit changement dans l'atmosphère, comme une chute soudaine de la température, dû plus à son mental qu'à la réalité et elle sursautait, totalement paniquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Libre ▲ C'est la nuit que les fantômes se réveillent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsque la nuit tombe... les démons se réveillent [Erïka Davidoff & William Cage][terminé]
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une nuit arrosée (libre).
» -La nuit des morts vivants-(Pv Naoki Raidon et Libre)
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ACADÉMIE :: Le rez-de-chaussé :: Les couloirs-