AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 Musculation Tardive [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Musculation Tardive [Libre]   Sam 10 Jan - 19:56


Aujourd'hui j'avais perdus pas mal de temps a aller un peu partout dans Londres pour me balader , mais rien ne pouvait m’empêcher de ressentir de la haine envers mon père et la plupart de ma famille qui ne me laisserais jamais vivre ma vie . Je ressentais une grande haine et une grande frustration . Je m'étais changer après ma balade en ville pour aller faire de la musculation , je mis mes écouteurs et je me mis a courir car j'étais encore a 20 minutes de l'académie et tout le matériel pour aller s'entrainer s'y trouver .

Sur la route , je n’arrêter pas de penser a se que mon père me dirait si il me regarderait courir et me musclé tout les jours . Il serait surement entrains de me baisser plus bas que terre . Mais j'allais pas me laisser marché sur les pied par se vieux bouc qui ne pense qu'a son argent et qui n'a jamais veiller sur sa famille , j'avais une tel haine en moi , une fureur que j'avais besoin de défouler dans une salle . Je n'allais pas tenir le coup si je ne pourrais pas relâcher toute cette haine quelque part et j'ai peur de faire du mal a quelqu'un qui dirait une chose qu'il ne faudrait pas . Je laisser mon regard de tueur exprimer mes pensés , se n'était vraiment pas le moment de venir m'embrouiller car je pourrais tuer quelqu'un dans un tel état . Vêtus d'un jogging noir avec un dragon rouge sur la jambe droite , d'un débardeur rouge et d'une veste noir avec marqué "Le Baron Samedi" dans le dos , j'avais le look d'un caïd de quartier , mais c'était juste pour mon sport quotidien que j’utilise se genre de tenue .

Ma mère m'avait toujours dit que j'étais comme l'orage , impressionnant mais dangereux car je pouvais toucher n'importe qui a n'importe quel moment et endroit de la journée . J'étais le protecteur de ma mère , vu que mon père était trop occuper par son buisness pour être a ces cotés quand elle était mourante . Elle ma toujours dit que je serais un homme fort qui saura s'occuper d'une femme et la défendre dans tout les cas de figure , que je ferais un bon maris et que je serais un protecteur pour tout ceux qui en aurait besoin . Dites vous que mon père n'est même pas venus a l'enterrement de sa femme , il était trop triste selon lui , mais selon moi , il avait une affaire en cours et c'est sa que je lui reproche aujourd'hui . Une semaine après avoir enterrer et pleuré ma mère , mon père m'avait inviter a le rejoindre dans son bureau car il voulait me parler de la situation de la famille maintenant . Alors sans attendre je m'y rendis , pas pour discuter , mais pour régler mes comptes avec se chien ! Une fois entrer dans son bureau , je vis deux de ces molosses devant son bureau . Il m'invita a m'assoir mais je lui répliqua que je n'étais pas là pour discuter calmement autour d'un verre , il fit sortir ces gardes du corps qui me regardèrent comme si j'étais leurs prochain repas . Mon père s'approcha de moi tel un serpent sur sa proie et il se mit a m'insulter en Russe , aucune compassion , aucune tristesse dans son regard . Seulement une semaine après avoir perdus sa femme mon père était devenus un bloc de marbre , il m'insulta pour mon insolence et me frappa , une droite direct dans le menton . Je restais droit devant lui m'approchant d'un pas je lui dis que pour moi c'était un homme mort et qu'il n'aurait plus besoin de moi vu qu'a ces yeux je n'ai jamais étais son fils vu qu'il ne c'était jamais occuper de moi depuis ma tendre enfance . Je cracha a ces pieds et lui mit un coup de coude avant de sortir furieux de son bureau . Les deux molosses se mirent devant moi pour m’empêcher de partir et mon père hurla a ces deux idiots de me laisser partir et que je n'étais qu'un connard . Il se mit a juré a tords et a travers , sa fureur était immense , mais j'étais soulagé a se moment là car j'avais réussi a brisé sa fierté . Et c'est se jour là où j'ai décider de partir de chez moi et de venir à Londres .

A force de rester dans mes pensés et de courir je ne m'étais même pas rendus compte que j'étais déjà arriver à l'académie , je me dirigea d'un pas lent vers la salle de sport , il n'y avait personne . Juste les lumières allumés et je posa mon sac , sortant juste ma bouteille d'eau a coter du banc de musculation et me dirigea vers le sac de frappe . Avant de commencer a m'entrainer je mis un genou a terre et dédia cette séance a ma mère , lui transmettant tout mon amour et en espérant qu'elle veillera sur moi quoi qu'il arrive . Je retira ma veste et mon débardeur , les posant sur mon sac puis je commença a m'entrainer comme il se doit . Une longue séance de frappe mixte entre mes poings et mes pieds , puis de la gestuelle en me mettant au milieu de la salle , donnant des coups face a moi , facilitant mes déplacements , le rythme de la musique servant de repaire a chacun de mes coups . J'étais un fin calculateur et je n'avais pas peur de me prendre des coups car je savais encaisser . Puis j'entendis quelqu'un rentrer dans la salle , j’allai boire un coup sans vérifier qui était entrer .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Musculation Tardive [Libre]   Dim 11 Jan - 14:43




Mon cœur battait la chamade. Stupide timidité ! Mon coeur s'était affolé toute la journée comme ça. Je détestais pourtant ressentir cet organe battre à ce rythme-là. Quelque fois -trop souvent en fait- j'aurais voulu être une fille banale, avec des histoires banales et une vie banale. Mais au fond c'était un peu ce que j'étais non. Je veux dire, qui j'étais pour juger que je n'étais pas une fille banale ? Personne, oui voilà c'est bien ce que je me disais !

Comme beaucoup de fille banale alors, je m'étais dit qu'une séance de sport ne serait pas mal. Je n'avais pas eu le courage de parler à grand monde aujourd'hui -pour changer j'ai envie de dire ! J'avais passé toute ma journée à traîner dans les rues de Londres. C'était la première fois que je quittais le Danemark : mais quand maman Hanson décidait quelque chose, on ne pouvait pas dire non. Alors quand elle a dit tu vas à Londres, je n'ai pas discuté les ordres et je suis partis là où elle me disait d'aller.

Ses yeux sortiraient de leur trou si elle savait que j'avais décidé d'aller à la salle de sport. Une des seules salles qui intéressante dans toute l'académie ! Seulement je n'avais pas prévu que quelqu'un sera là. Je m'étais dit qu'à cette heure-ci les gens auraient d'autre chose à faire. Erreur fatale ! Un homme se tenait là, torse nu -pense à ne pas rougir- près de son sac de frappe. Je voyais pas sa tête mais juste a sa façon de se mouvoir, je me disais que ce n'était quelqu'un qu'avec qui je n'avais pas envie de rentrer en confrontation -mais je ne rentre en confrontation avec personne de toute façon.

Je pensais que ce tas de muscle allait me lancer un regard noir -juste en y pensant j'en frissonnais- en me disant que je n'avais rien à faire ici. Mais non, il ne me lança aucun regard. Petite chose insignifiante que j'étais, je restai plantais là devant la porte. Tout doucement j'avais sans bruit vers le fond de la salle. Je déposais mon sac au sol aussi doucement que possible. Ensuite j'enlevais ma veste pour me retrouver en brassière de sport -tout en jetant des coups d'oeil vers l'homme pour être sûr qu'il ne me regarde pas- et mon jogging gris pour laisser place à un shot. Une fois prête-je mis deux poids sur mes poignets et deux poids sur mes chevilles d'un kilo, pris une corde à sauter et commençai à m’entraîner.

J'essayer de faire le moins de bruit possible ne voulant pas déranger l'homme aux tatouages impressionnants. Malheureusement dans le soucis d'être silencieuse, je ne fis pas attention aux altères qui était près de moi et renversa l'étagère où elle était rangé. Oups ! Je stoppa mes sauts et me retourna en grimaçant légèrement pour ramasser tout ça. Malheureusement, certaine altères avait rouler loin ... trop loin ... jusqu'à l'homme aux tatouages.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'arrivée : 07/01/2015
Mots débités : 184

Âge : 26
Date de naissance : 30/03/1991
Je me trouve : Soit dans une fete , Soit dans une bagarre
Je suis : De bonne humeur
Métier/Etude : Etudiant en Première année Seduction

MessageSujet: Re: Musculation Tardive [Libre]   Dim 11 Jan - 15:17


Je vis cette femme , étrange rentré , on avait l'impression qu'elle rentrer dans une fosse au lion . Je me mis a rigoler en la voyant entrer avec délicatesse tel un chat qui se chercherait un endroit tranquille où dormir . J'ouvris mon sac et sortis les amplis pour mon téléphone , je chercha une musique a mettre pour me motiver lors de la suite de mon entrainement lorsque je vis des poids d'haltère rouler a coter de moi , alors c’était sa le bruit que j'avais entendus il y a quelques minutes , j'affichais un large sourire , mais a qui j'avais affaire ? Une fille un peu trop timide pour venir se mettre non loin de moi de peur que je la mange ? Ou serait ce une de ces filles qui tente de montrer qu'elle sait faire du sport mais qui est maladroite ? A moins que se soit les deux ? Avant d'aller accueillir comme il se doit la jeune demoiselle , je mis la musique de mon téléphone et fit une séquence de pompe , mon corps perpendiculaire au sol je tenais juste sur mes mains pour commencer mes pompes . Il resta concentrer en regardant le sol , rien ne pourrait briser sa concentration , même pas une fille maladroite .

Une fois terminer je pris les poids d'haltère qu'elle fit tomber et j’allai la reposer vu qu'elle n'avait pas oser m'approcher , donc pour voir plus clair sur qui j'avais a faire . Elle était entrains de faire de la corde a sauter avec des poids au cheville je me mis a rire en posant les poids d’haltères . Je lui dit .


-Tu devrais enlever tes poids au chevilles c'est mauvais de faire se genre de chose , tu vas t'exposer a avoir plus d'entorse . Je me présente Julien Karhazov . Je ne t'ai jamais vu ici auparavant alors que je viens toujours a la même heure ici .

Je m'installa contre le mur face a elle question qu'elle soit obliger de m'avoir dans son champ de vision . Il lui tendit une bouteille neuve d'eau en lui faisant un léger sourire . Elle avait de l'allure sa je pouvais pas le nier , tandis qu'elle continuer de s'entrainer je laissa la bouteille d'eau sur un banc d'entrainement pour quand elle en aurait besoin et je retourna a ma séance , quand elle sera décider a me parler elle saura où me trouver .

Une fois de retour près de mon banc de musculation , je mis soixante-dix kilos , je mis ma serviette pour éviter de mettre de la transpiration partout et je commencer ma séquence tranquillement tout en regardant le plafond et en me demandant d'où pouvait bien venir cette fille .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Musculation Tardive [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Musculation Tardive [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Musculation ( Libre )
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: A VOTRE ARRIVÉE :: Tout le reste :: Les archives-