AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 LIBRE + destin ou coïncidence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 0:38



Ce soir là, Toni s'était réveillée au beau milieu de la nuit, une énième fois. Les mains tremblantes, la figure en nage et le cœur battant la chamade. Toujours ce même cauchemars qui venait la hantée chaque nuit, et ce depuis bien trop longtemps maintenant. A chaque fois que ça lui arrivait, c'est à dire quasiment toutes les nuits, elle se levait pour aller se changer les idées en prenant une bonne douche ou en allant prendre l'air. Cette fois-ci, elle décida d'enfiler le jean serré qu'elle avait porté la journée ainsi que son t-shirt plutôt large. Si on voulait voir ses formes, sa taille, il fallait faire preuve d'imagination. Une veste sur les épaules et chaussures aux pieds elle quitta l'école et commença à marcher en direction de Shoreditch. Quartier qu'elle a l'habitude de fréquenter depuis qu'elle est arrivée. Pas pour son musée ou encore sa librairie mais surtout pour son pub. Elle y allait de temps en temps, pour ne pas dire fréquemment, très fréquemment. Surtout depuis qu'elle picolait. Installée au comptoir, comme l'alcoolo du coin, elle commanda un verre. Puis un verre en amenant un autre, et encore un autre, puis encore. Assez de liquide pour que l'envie de se vider lui prenne. Elle se leva de son tabouret, et c'est à ce moment qu'elle remarqua qu'elle avait sans doute abusé de la boisson, comme à chaque fois qu'elle commençait à tremper ses lèvres dans un verre. Elle se dirigeait vers les toilettes tant bien que mal avec cette sensation que le sol se dérobait sous ses pieds. Elle allait devoir être patiente, son tour n'était pas encore venu. Il aurait fait moins froid, elle serait allée pisser dehors, mais elle préféra attendre. Son visage se porta sur un type, deux types, plutôt caché. Ils avaient l'air de faire une sorte de transaction en toute discrétion, quoique pas si discret que ça car elle aperçut la drogue que le type venait d'acheter, et l'autre de vendre. Son regard s'était arrêté sur eux et il lui était impossible de le détourner. Trop curieuse ou peut être trop intriguée. Elle s'était toujours demandée comment ça se passait, ce genre de trafic, et ce soir elle avait la réponse sous les yeux. Elle restait là figée, ne s'apercevant même pas que la file avait avancé.

Revenir en haut Aller en bas
WAYWARD
On n'aime pas les règles

avatar

Date d'arrivée : 10/12/2014
Mots débités : 92

Âge : 26
Date de naissance : 10/06/1991
Je me trouve : Dans les bras d'une fille
Je suis : Toujours à planer
Métier/Etude : Etudiant en deuxième année et Dealer

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 0:54

Il est tard, il fait déjà noir. Tu as même plus la notion du temps, tu sais même pas depuis combien de temps tu t’acharne à vendre ta dope aux alcoolos du coin pour essayer d’arrondir la fin de ton mois. T’es sans doute assez désespéré pour ne pas avoir déjà renoncé. T’es déjà trop éméché aussi pour finir par craquer. Tu supporte même plus de les voir s’agglutiner dans le maudit coin de bar miteux en espérant recevoir un petit coup de pouce pour la nuit. Acide, Bubbles, Cactus… Tout y passe malgré toi. Tu regrette déjà la fin de cette soirée où il ne te restera probablement plus rien à consommer. D’un autre côté tu savoure le plaisir de sentir les billets s’amasser entre tes mains pour rejoindre le fond de ta poche à la place de ta came. Finalement le débit de clients finit par ralentir peu à peu, la queue pour acheter venait à se terminer contrairement à celle des toilettes juste à côté. Tu pourrais enfin profiter de cette soirée pleines de bénéfices pour savourer une bière et commencer à réellement profiter de ta propre soirée pour sombrer dans tes vices. Un dernier échange se fit avec un paumé un peu trop pressé à ton goût quand ton attention se porta sur une fille un peu trop curieuse à ton goût. Tu termine vite ta transaction suspecte avec le dernier drogué qui te tient la jambe, pas franchement enchanté qu’on te remarque, surtout si ce n’est pas pour acheter. Tu range ta marchandise dans un endroit un peu plus discret que ta poche, en prévision d’un contrôle tout en faisant signe au serveur qui te connait suffisamment pour savoir ce que ça veut dire. Puis tu prends ton courage à deux mains pour aller trouver la brune qui n’a toujours pas cessé te fixer depuis tout à l’heure. « T’as l’intention d’acheter, ou tu fais que mater ? » T’as un sourire en coin qui trône sur ton visage, le torse gonflé d’assurance. Comme si tu possédais un charme ravageur prêt à toute épreuves. Elle a pourtant pas la tête de l’emploi, pour aucune des deux options, mais tu sais que tu pourrais être surpris.

_________________
A nos amours
○ Le siècle est mort, mais puisque brûlent encore les soleils aux couleurs du sang. De nos amours. Au coin du feu de tes yeux je me pose au gré des proses en testament. Pour nos amours.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 1:25



Elle avait commencé à boire comme ça, pour faire comme tout le monde. Ce n'était pas le genre de fille à boire en soirée, ou un verre seulement. Et puis, elle s'est laissée entraîner. Un verre en amenant un autre, elle prit cette sale habitude. Depuis, il n'est pas rare de la voir un verre -ou parfois même la bouteille- à la main. Si elle a commencé pour faire comme les autres, elle a continué pour se sentir mieux. Pour oublier certains faits, certaines pertes. Et ce soir là n'échappait pas à la règle. Au bout de la file, elle n'avait pu s'empêcher de regarder ce qui se passait sur sa droite. Pas un des plus beaux spectacles mais plutôt rare, du moins à ses yeux. Elle n'avait jamais vu de dealer en œuvre auparavant, bien qu'on lui avait déjà soumis l'idée d'acheter de l'herbe. Soit disant qu'il y avait pas mieux pour se retrouver dans un autre monde. Elle se demandait si c'est ce qu'il lui fallait. Elle se trouvait déjà tellement à l'ouest, elle voyait ce mec se diriger vers elle sans vraiment capter quoi que ce soit. Ceux sont ses paroles qui la sortit en quelque sorte de ses rêves. « T’as l’intention d’acheter, ou tu fais que mater ? » Son sourire et son ton arrogant lui donne l'envie de lui en coller une. Mais juste l'envie, elle ne broncha pas d'un poil. Mater ? Qu'est-ce qu'il y avait à mater ? Il était plutôt grand, un bon point pour lui, mais aussi plutôt sec, en tous cas c'est l'impression qu'il donnait. Certes, il avait un putain de sourire craquant mais aussi bien trop sur de lui. Tant qu'à son regard, ne parlons pas de son regard, c'était sûrement l'un de ses plus grands atouts, aux yeux de Toni en tous cas. C'est d'ailleurs pourquoi elle préférait détourner le sien regardant autour d'elle. Elle remarqua que les toilettes étaient libres, enfin. « J'ai surtout l'intention de pisser, tu m'excuseras. » Lui balança-t-elle avant de se diriger vers les toilettes, le laissant là, seul comme un con. Peut être un moyen d'éviter la discussions, et les emmerde. « T’as l’intention d’acheter, ou tu fais que mater ? » D'acheter, sa phrase lui résonne dans la tête. C'était peut être le destin de se retrouver là spectatrice de la scène à laquelle elle venait d'assister, à moins que ce soit qu'une coïncidence. Elle sortit des toilettes peu de temps avant d'y être entrée, beaucoup plus légère. Elle se dirigeait vers le tabouret qu'elle avait laissé libre trop longtemps pour que personne n'y pose son postérieur. C'est alors qu'elle remarqua le dealer, assis seul à une table. « J'ai peut être bien envie d'acheter. » Lui avait-elle lancé tout en s’asseyant en face de lui et essayant de paraitre le plus à l'aise possible, ce qu'elle n'était pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
WAYWARD
On n'aime pas les règles

avatar

Date d'arrivée : 10/12/2014
Mots débités : 92

Âge : 26
Date de naissance : 10/06/1991
Je me trouve : Dans les bras d'une fille
Je suis : Toujours à planer
Métier/Etude : Etudiant en deuxième année et Dealer

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 1:54

T’as balancé ça comme ça, pour faire le malin et trouver quelque à dire pour te faire remarquer et clôturer ton petit boulot malsain que tu viens toujours faire dans ce bar. Comme ça oui, parce que c’est l’évidence même qu’elle n’a rien avoir avec les autres, ceux qui n’ont plus suffisamment de chose à espérer de la vie pour avoir besoin de trucs artificiels pour se péter la tête. Les gens comme toi… Non elle, elle est pas comme toi. Même si tu la connais pas, même si tu sais rien d’elle. C’est écrit sur son visage qu’elle est trop douce, trop fragile, pas encore assez abîmée par la vie pour trainer la même étiquette que toi. C’est pas une mauvaise fille, juste une paumée comme tout le monde ici. Au pire des cas elle serait capable de te dire qu’elle veut acheter, juste pour pas passer pour une conne, mais comme tu t’y attendais elle ne le fait pas. C’est probablement que ses yeux avaient glissés sur ton petit trafique pendant qu’elle attendait pour aller aux toilettes, ni plus ni moins. Pourquoi une colombe irait se salir les plumes dans de la merde ? Alors tu fais que sourire, toujours aussi pédant, comme si le monde entier résidait à tes pieds, ne prêtant même plus attention à la petite brune qui s’éloignait déjà pour atteindre les toilettes.

Tu récupéras le verre que t’avais commandé, saluant deux trois habitués comme toi avant d’aller te garer à ta place habituelle dans le fond du bar pour te laisser aller à compter la recette de la soirée. Vu le paquet que billet que tu avais amassé, tu te doutais que la soirée ne pouvait que porter ses fruits, tu pourrais dormir tranquille jusqu’à la semaine prochaine et écumer les bars pour profiter de ton petit commerce illégale. Mais la brune avait décidément changée d’avis, puisqu’elle pointa le bout de son nez pour te rejoindre. « J'ai peut être bien envie d'acheter. » Sa phrase fuse comme si c’était naturel, mais tu vois bien que non. Ça tourne pas tout à fait rond dans sa tête, c’est évident. T’es plutôt surpris mais tu ne le montre pas, préférant jouer à son petit jeu, comme si de rien n’était. « Je crois bien que c’est trop tard ma belle… » Tu prends une gorgée de ta bière en gardant une mine sérieuse, comme si c’était vraiment trop tard. Puis tu passe une main dans la poche intérieur de ta veste, en tâtonnant, curieux de savoir ce que tu pourrais y trouver. La conso personnelle, c’est peut-être suffisant pour une novice, même si ça n’a pas franchement de quoi faire décoller un avion. « Y’a peut-être moyen de s’arranger, tu cherche quoi exactement ? » Tu reste toujours aussi sérieux, même si ça te fait bien rire à l’intérieur de toi. Qu’elle mouche a bien pu piquer un petit oisillon comme elle pour se laisser aller à ce genre de pratique ? « Puis ça dépend tes moyens aussi, fin de soirée c’est plus cher… » Tu joue au con. Inconsciemment pour l’en dissuader, comme si le fait de compliquer les choses la ferait se barrer sans demander son reste. Même si en apparence tu joue les crevards qui ne diraient pas non à quelques billets de plus.

_________________
A nos amours
○ Le siècle est mort, mais puisque brûlent encore les soleils aux couleurs du sang. De nos amours. Au coin du feu de tes yeux je me pose au gré des proses en testament. Pour nos amours.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 2:34



Elle se demandait bien à quoi elle avait pensé en lui sortant une phrase du genre. Et la réponse était très certainement à rien. Ouais, elle n'avait fait que sortir des mots sans vraiment en connaitre la signification. Se droguer ? Sérieusement. Ça ne lui avait jamais vraiment traversé l'esprit, même en voyant tout ses types défoncés tout les soirs. Elle s'en était toujours tenu à l'alcool, bien qu'il n'avait jamais eu l'effet qu'elle recherchait. C'était peut être temps de se mettre à d'autre chose. De voir plus grand. Ou alors, ceux sont les trop nombreux verres qu'elle a bu ce soir qui lui monte à la tête. Peut être bien cela, ouais. « Je crois bien que c’est trop tard ma belle… » Vraiment ? S'il se foutait de sa gueule, ça n'était pas vraiment drôle. Ça le faisait peut être marrer lui, mais pas elle. Déjà qu'elle ne se trouvait pas dans élément, elle n'avait pas besoin qu'il joue en plus au con, chose qu'il faisait apparemment très bien, trop bien même. Il lui demandait si elle voulait acheter quelques minutes avant qu'elle se rende aux toilettes, et là, il n'avait plus rien. « Me prend pas pour une conne. » Elle lui avait balancé ça avec assurance, du moins c'est ce qu'elle essayait de montrer. Après tout, elle n'avait aucune raison d'être mal à l'aise en sa présence, elle avait vu bien pire que lui. Mais la peur qu'on la choppe entrain de marchander de la drogue était trop présente à son goût. Elle devait l'estomper, et rapidement si elle ne voulait pas se faire bouffer par ce type. Elle regardait autour d'elle pour se rassurer. Se rassurer que personne ne les regardait d'un air suspect comme elle avait pu le faire il y a quelques minutes. « Y’a peut-être moyen de s’arranger, tu cherche quoi exactement ? » Ses mots suscitèrent son attention et elle reposa son regard sur le jeune homme, tatoué. C'est bizarre elle avait toujours imaginé les dealers de la sorte. Tatoué à gogos, mais quand même un peu plus surprenant niveau corpulence, plus imposant. M'enfin. Ce qu'elle recherche ? Très bonne question. Un truc qui la fasse planer, et surtout oublier ses cauchemars. Fallait qu'elle réfléchisse à que dire pour ne pas paraitre trop nouvelle dans le domaine, bien qu'elle devait déjà être grillée. « Juste de l'herbe. » Elle avait essayé de le sortir avec conviction et pensé y être arrivé. Elle n'avait plus qu'une envie, qu'il en sorte et qu'elle se casse. « Puis ça dépend tes moyens aussi, fin de soirée c’est plus cher. » Putain, il se foutait vraiment de sa gueule. Et putain, elle n'avait pas du temps penser à cela. Quelle était stupide. Elle était sortie sans l'idée de finir sa soirée avec de la drogue dans les poches. Et elle était allée le voir sur un coup de tête, sans vraiment réfléchir à ses actes, et sans vérifier si elle avait de l'argent en sa possession. Elle fourra ses mains dans son jean discrètement, histoire de juger un peu ce qu'elle avait. Pas grand chose, un seul billet et ce n'était pas l'un des plus gros. Et merde. Mais elle n'allait pas se laisser démonter, certainement pas par lui. « Tu pourrais faire une petite exception. »
lui avait-elle dit accompagné d'un petit sourire. Premier de la soirée et certainement pas le dernier si elle voulait ressortir de ce bar les mains pleines. Ce n'était pas vraiment son genre de jouer de la sorte, mais c'est tout ce qu'elle avait trouvé. A croire que l'enseignement de l'école où elle se trouvait commencé à porter ses fruits.
Revenir en haut Aller en bas
WAYWARD
On n'aime pas les règles

avatar

Date d'arrivée : 10/12/2014
Mots débités : 92

Âge : 26
Date de naissance : 10/06/1991
Je me trouve : Dans les bras d'une fille
Je suis : Toujours à planer
Métier/Etude : Etudiant en deuxième année et Dealer

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 14:05

Elle a l’air d’avoir cerné ton petit jeu. Oui, elle a l’air de comprendre que tu essaye de te payer sa tête pour la prendre pour une conne. La prendre ou la laisser, l’un ou l’autre c’est pareil. De toute manière pour ce soir tu n’as plus rien à perdre, alors être aimable ou non t’es complètement égal. Mais elle essaye de piquer, comme pour se défendre et s’assurer à elle même qu’elle a les capacité d’assumer ce qu’elle est sur le point de faire. T’es bien curieux de savoir jusqu’où elle serait capable d’aller pour obtenir ce qu’elle souhaite. Même si ton cerveau est déjà bien trop embrumé pour trouver un moyen de la faire courir encore longtemps… Tu lui réponds par un signe de tête entendu, d’accord tu capitule, même si elle essaye de se faire passer pour ce qu’elle n’est pas, t’as pas de raison d’insister. Tu veux seulement savoir ce qu’elle veut pour abréger ses souffrances et t’épargner une soirée en compagnie d’une emmerdeuse. « De l’herbe ?! Quel genre ? » Tu fais mine d’être surpris, comme si t’avais en poche une cargaison assez importante pour mériter un peu plus de détails. Mais c’est pas vraiment une question, plus une constatation, ça t’étonne pas vraiment qu’elle ne demande que ça. Tu les connais les filles comme elle, qui veulent passer le cap et se contente par commencer en bas de l’échelle. Dans quelques semaine elle aura probablement décidé d’arrêté, ou bien elle reviendra te supplier pour passer à autre chose… « Je déconne, le prend pas mal, je crois savoir ce que tu veux » T’essaye de te rattraper avant qu’elle s’énerve pour t’envoyer chier. Un petit sourire en coin pour paraître moins chiant et adoucir l’atmosphère. Mais y’a au moins une chose que tu n’es pas prêt de prendre à la légère : Les moyens. T’es pas du genre à faire crédit, encore moins à donner gratuitement parce que tu pourrais avoir pitié. Faire une exception. T’as envie de rire, de rire vraiment jusqu’a t’en étouffer. C’est évident qu’elle a pas l’habitude de s’adonner à ce genre de chose pour oser se pointer les poches vides pour demander de la came. « T’entends quoi par faire une exception ? » T’as laissé ton petit sourire plein d’assurance de côté, t’as plus vraiment envie de prendre ça à la rigolade. Tu la regarde du coin de l’oeil, pas franchement rassuré de ce qu’elle risque de te répondre. Pour sûr, tu pourrais profiter de la situation et lui laisser le choix, mais elle est trop fragile pour que tu la laisse faire. T’as pas envie de t’attirer des ennuis pour quelqu’un comme ça. « Tu sais quoi, ça m’est égale, commande ce que tu veux boire, c’est la maison qui offre, tu me laisse cinq minutes pour boire mon verre et je m’occupe de toi » Tu conclu en reprenant une gorgée de ton verre en t’affalant sur ta chaise comme un ours. T’es toujours aussi sérieux. Dans un élan de bonté t’es décidé à bien faire une exception, juste comme ça parce qu’elle te tient tête et qu’elle fait mine de savoir ce qu’elle veut, malgré les apparences.

_________________
A nos amours
○ Le siècle est mort, mais puisque brûlent encore les soleils aux couleurs du sang. De nos amours. Au coin du feu de tes yeux je me pose au gré des proses en testament. Pour nos amours.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 15:45



« De l’herbe ?! Quel genre ? » Il était sérieux là. Qu'est-ce qu'il voulait qu'elle lui réponde. C'était surement pour la tester, après tout ça devait se voir comme le nez au milieu de la figure qu'elle n'y connaissait rien du tout à la drogue. Elle voulait juste planer quelques instants, du moins essayer. Alors quel genre d'herbe, elle n'en avait fichtre idée. De la bonne ? ça ne serait certainement pas suffisant comme réponse. Elle se devait de réfléchir un peu plus vite, histoire de ne lui cacher qu'elle s'en fichait royalement de ce qui pouvait bien lui donner du moment que ce ne soit pas trop puissant pour elle. Elle le fixait, devenant de plus en plus gêné ne sachant quoi répondre. Putain de conne, pensait-elle. Dans quel merdier elle s'était fourré. Elle était persuadée que s'il remarquait qu'elle était novice, il allait en profiter. Mais à sa plus grande surprise, il reprit la parole, peut être qu'elle avait été trop longue à se décider. « Je déconne, le prend pas mal, je crois savoir ce que tu veux. » Ah ouais, il savait faire ça, déconner. Intriguée, voilà dans lequel état elle se trouvait maintenant. « Super alors, si tu sais lire dans mes pensées. » Elle avait sortit cela sans vraiment réfléchir. Le trop pleins d'alcool qu'elle avait bu devait être entrain de lui dénouer la langue. Ne pas se mettre dans la merde, c'est ce que lui avait demandé de faire son père, et elle comptait tenir sa promesse. Elle baissait les yeux, regardant la table, avant d'affronter une nouvelle fois son regard lorsqu'il se remit à prendre la parole. En espérant que ses paroles ne lui portent pas préjudice. « T’entends quoi par faire une exception ? » Elle entendait simplement par là qu'il n'augmente pas ses prix et pourquoi pas lui faire une petite promotion. Après tout, c'était bientôt les soldes, ça marchait pas dans ce business. « Tu sais quoi, ça m’est égale, commande ce que tu veux boire, c’est la maison qui offre, tu me laisse cinq minutes pour boire mon verre et je m’occupe de toi. » Elle n'y comprenait plus rien. Un coup il se montrait con, emmerdeur comme pas deux et la seconde d'après il devenait plus agréable. Elle ne savait pas trop sur quel pied danser avec ce type. Elle se serait bien laissée tenter par un autre verre mais ça ne serait pas sérieux. Pour dire vrai, ce n'était qu'une excuse, elle avait surtout peur des représailles. Ouais, elle l'imaginait plutôt fourbe, à lui offrir un verre et lui le lui faire regretter l'instant d'après. Elle n'avait en aucun envie d'avoir une dette envers le dealer. Parano ? Peut être un peu mais ne sait on jamais. Elle s'enfonça sur sa chaise et sortit 20 livres qu'elle avait dans la poche et les posa sur la table. « T'as qu'à me filer ce que je peux avoir pour ce prix là. » Sa façon de le payer n'était pas des plus discrète, mais elle ne savait pas vraiment comment on était sensé s'y prendre dans ce genre de contexte. Lui serrait la main et y laisser l'argent ? On ne voyait ça que dans les films. Ce qui était également minable, c'est qu'elle n'avait aucune idée de la quantité qu'elle pouvait avoir avec une telle somme et encore moins sur la qualité de la marchandise. Elle n'arrivait pas à ne pas penser qu'elle allait se faire avoir et rester en sa compagnie ne l'enchantait pas plus que ça. Il paraissait plus antipathique que sympathique. Alors elle était là devant lui, à le dévisager en attendant que monsieur termine son verre.


Revenir en haut Aller en bas
WAYWARD
On n'aime pas les règles

avatar

Date d'arrivée : 10/12/2014
Mots débités : 92

Âge : 26
Date de naissance : 10/06/1991
Je me trouve : Dans les bras d'une fille
Je suis : Toujours à planer
Métier/Etude : Etudiant en deuxième année et Dealer

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Dim 4 Jan - 21:54

T’as essayé, juste pour briser la glace, juste pour arrête de tendre la corde avant qu’elle ne craque… Ouais, t’as essayé de paraître un peu moins con, un peu plus avenant. Certes pour faire le malin aussi, mais c’est uniquement parce ce genre de situation à le don de te faire marrer. Mais c’est plus le cas, parce qu’elle a l’air plus sérieuse que n’importe qui. Parce qu’elle montre les crocs et qu’elle paraît beaucoup moins fragile tout d’un coup. Elle te force même à ravaler ton assurance, ton air supérieur et tes petits sourires en coin. Ça n’a pas du tout l’air de fonctionner avec elle, à croire qu’elle est pas aussi conne qu’elle en a l’air. T’essaye de compatir, parce que tu sais très bien ce qu’elle veut. Toi aussi a un moment donné de ta vie tu t’es retrouvé à sa place. Juste pour une fois, pour voir ce que ça faisait, pour voir jusqu’où ça pourrait aller et si t’avais les couilles d’assumer. C’était aussi pour effacer ce qu’il y avait d’amer dans ta vie. Pour que tout devienne plus doux, moins douloureux. Ouais, tu sais ce que c’est, c’est pas uniquement pour te moquer d’elle et profiter de la situation, même si un autre jour tu l’aurais sans doute fait. Tu t’es même ravisé pour te faire à l’idée que dans un élan de générosité tu ne lui ferais rien payer. Juste comme ça, pour profiter d’avoir un peu de compagnie, surtout celle que quelqu’un que tu ne connais pas. T’es trop réservé socialement parlant, même si tu vend, tu sais que tu as du mal à aller vers les gens, c’est plutôt l’inverse. Pourquoi continuer à montrer hostile avec elle alors que ça pourrait être différent. C’est parce qu’elle t’intrigue cette petite énergumène bien trop étrangère à ce genre d’endroit. C’est pourquoi tu lui a proposé un verre en espérant qu’elle accepterait pour faire passer le temps avant de passer au chose sérieuses. T’aurais pas imaginé qu’elle insisterait en ignorant ta proposition comme ça. Non elle avait pas l’air de vouloir en démordre. Tu regarde ce qu’elle dépose sur la table de façon neutre. T’as pas besoin d’autant de fric pour lui donner ce qu’elle veut, tu pourrais faire comme si de rien n’était et tout prendre dans lui demander ton reste. Pourtant, tu préfère rester affalé sur ta chaise en regardant l’argent de loin, le nez plissé comme si c’était une mauvaise chose. « Dans le genre têtu, y’a pas pire que toi je crois…» Tu la défis du regard en replongeant le nez dans ton verre. T’as de nouveau retrouvé ton sourire, mais pas pour les mêmes raisons, t’es plus admiratif que pédant. Puis tu te décide à te redresser pour aller repousser son fric de son côté. « J’en veux pas, j’avais pas l’intention de te demander quoi que se soit » T’essaye de paraître le plus honnête possible. C’est vrai, pour une fois tu laisse ton esprit tordu rangé dans son coin. Ouais, tu pourrais lui demander des faveurs pas très catholiques pour t’assurer de profiter au mieux de cette soirée… Mais pour une fois tu n’en a pas l’envie. « Pour être honnête, ce qu’il me reste ne mérite pas d’être échangé contre du fric, j’ai juste de quoi partager un pétard avec toi… A toi de voir » Tu reprends ta place et ton air sérieux en fixant son argent sur la table « Puis range moi ça avant qu’on te nous remarque, j’ai pas envie d’avoir des problèmes » Tu regarde autour de toi avec méfiance, comme si quelqu’un regardait par dessus ton épaule et risquait de te mettre en danger. T’es un habitué du coin, mais tu préfère quand même passer inaperçu.

_________________
A nos amours
○ Le siècle est mort, mais puisque brûlent encore les soleils aux couleurs du sang. De nos amours. Au coin du feu de tes yeux je me pose au gré des proses en testament. Pour nos amours.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Lun 5 Jan - 18:37


« Dans le genre têtu, y’a pas pire que toi je crois…» Elle avait presque envie de sourire vu le nombre de fois qu'on lui avait rabâché. Ce n'était tout de même pas de sa faute si elle avait les gênes de son père. Malheureusement pour elle, elle n'avait pas récupérer que ses qualités. « J’en veux pas, j’avais pas l’intention de te demander quoi que se soit » Il parlait de l'argent qu'elle venait de laisser sur sa table pour qu'il les prenne bien qu'il lui avait dit qu'il ne voulait rien. Par peur de se faire avoir, elle avait quand même préféré le payer, histoire qu'il ne lui fasse pas un coup de travers et lui réclame quelque chose en retour. Elle se retrouvait plutôt intriguée, se demandant bien à quoi il jouait. Elle le laissait continuer de s'exprimer, ça lui permettait de réfléchir à tout ce qui se passait. « Pour être honnête, ce qu’il me reste ne mérite pas d’être échangé contre du fric, j’ai juste de quoi partager un pétard avec toi… A toi de voir » Elle restait là, collée à sa chaise à le regarder faire, le regarder parler lui prouvant qu'il s'était bien foutu de sa gueule. C'est comme ça qu'elle le prenait en tous cas, elle ne voyait aucune autre raison à son comportement. Il avait bien du se marrer à la faire marcher comme il venait de le faire. Il avait commencé par lui demander ce qu'elle voulait consommer et les moyens qu'elle avait pour cela, lui donnant l'espoir de toucher au premier joint de sa vie. Ouais, parce que ce n'était pas seulement la première fois qu'elle se faisait fournir, c'était aussi la première fois qu'elle allait y goûter, ce qui n'étonnerait sûrement pas son interlocuteur. Il avait même poussé encore plus loin en lui demandant ce qu'elle voulait comme type d'herbe. A croire qu'il en avait une cargaison alors qu’en faite, pas du tout. Il n'avait que son propre joint à partager. Il l'avait bien prise pour une conne et elle était tombée dans le panneau, comme une bleue, tout ce qu'elle était de toute façon. Et puis naïve, on lui avait souvent reproché cela, et elle en faisait encore les frais. « Tu t'es bien foutu de ma gueule, j'espère que t'as kiffé au moins. » Elle lui avait dit cela sans une once de méchanceté ou d'agressivité, au contraire elle était restée calme et assez douce, se sentant trop nulle d'être tombée dans son piège. « Puis range moi ça avant qu’on nous remarque, j’ai pas envie d’avoir des problèmes » Elle prit l'argent qu'il avait poussé vers elle quelques minutes plus tôt et le garda en main, s'en sachant trop pourquoi. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, quand même rester ou bien partir avec sa déception. Après tout elle pouvait fumer un autre jour. D'un coup de tête, elle décolla ses fesses de la chaise et marcha, en direction du bar pour y commander deux bières, en bouteille. Elle rangea le reste de l'argent dans ses poches avant d'aller rejoindre ce mec, toujours à la table. Elle posa une des bière devant lui tout en commençant à boire la sienne, bien que ce n'est pas ce qu'il lui fallait, surtout vu la manière dont elle marchait. « On le fume ce joint ? » Il s'était peut être foutu de sa gueule, mais maintenant il allait devoir partagé son trésor.
Revenir en haut Aller en bas
WAYWARD
On n'aime pas les règles

avatar

Date d'arrivée : 10/12/2014
Mots débités : 92

Âge : 26
Date de naissance : 10/06/1991
Je me trouve : Dans les bras d'une fille
Je suis : Toujours à planer
Métier/Etude : Etudiant en deuxième année et Dealer

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    Sam 10 Jan - 21:12

T’as légèrement abusé, comme toujours. Juste pour mettre un peu de piment dans ta triste vie, juste pour te sortir de l’ennui. Juste pour voir où elle serait capable d’aller et apparement elle est pas franchement prête à se mouiller. A croire qu’il y a encore des filles dans ce bas monde qui gardent un semblant de dignité, de respect pour elles-mêmes. Des filles qui sont pas prête à donner leurs culs pour un peu de came. Des filles qui sont pas prête à donner leurs âmes en gage au diable. Elle t’intrigue à vouloir se brûler les ailles en se laissant succomber à ce genre de pêcher. Comme si c’était une étape obligatoire pour comprendre le sens de la vie. Comme si aujourd’hui elle avait décidé de se coucher moins bête pour savoir ce que ça fait de planer quelques minutes. T’es presque honoré qu’elle soit tombé sur toi et pas un tordu. Qu’elle ai posé les yeux sur toi pour décider de passer le cap, même si elle avait probablement pas le choix. T’es sans doute le seul petit con à risquer de venir vendre sa came dans un endroit pareil. T’es sans doute aussi le seul petit con à te foutre de la gueule d’une potentiel cliente parce qu’elle te fait pitié avec son innocence. Toi, ça fait trop longtemps que t’as oublié ce que c’était d’être innocent. Trop longtemps que t’as ouvert les yeux sur les saloperies de la vie. C’est pour ça que t’es mal placé pour lui faire la morale ce soir. C’est pour ça que tu peux seulement te contenter de lui facilité les choses sans trop insister… « Tu t'es bien foutu de ma gueule, j'espère que t'as kiffé au moins. » Elle dit ça naturellement, sans que ça lui écorche la bouche. Tu comprends qu’elle est emmerdé alors tu te contente de sourire pour pas aggraver ton cas à ses yeux. Ouais, t’as kiffé, comme toujours quand tu te retrouve dans cette situation. Kiffé d’avoir presque eu le contrôle, kiffé qu’elle ai marché dans ton petit jeu, kiffé qu’elle comprenne, mais qu’elle se démonte pas pour autant. T’es assez curieux de voir comment va se dérouler le reste de la soirée en compagnie de cette tête de mule. Tu la regarde curieusement ranger ses sous que tu lui as gentiment demandé de ranger, plongeant ton nez dans ton verre pour le terminé. Mais voilà qu’elle décide de se lever. Un instant t’espère presque qu’elle décide de renoncer, qu’elle décide de rentrer gentiment se coucher pour oublier cette soirée. Au lieu de ça elle prend la direction du bar pour demander une autre tournée. A regarder sa démarche mal assurée, tu dis à toi même qu’elle devrait sans doute s’arrêter là. D’un autre côté elle avait sans doute les meilleurs raisons du monde pour vouloir sombrer dans ces conneries. T’accepte volontiers la bière qu’elle dépose sous ton nez, souriant toujours comme un con jusqu’à ce qu’elle décide de passer aux choses sérieuses. « Ho, je vois que mademoiselle est pressée… C’est bon allons y » Tu lâche ça calmement en te décidant à te lever, attrapant un de ses bras avec le tien. « Tu permet ? J’ai pas envie de te voir t’étaler avant d’être dehors. » De toutes manières tu ne lui laisse pas le choix. Tu t’applique à garder une certaine emprise sur son bras pour ne pas la laisser filer avant d’avoir passer la porte. T’aimerais vraiment pas qu’elle puisse attirer l’attention sur vous à cause de son taux d’alcoolémie. Une fois dehors tu relâche son bras, cherchant à droite et à gauche l’endroit qui pourrait convenir le mieux en terme de tranquillité. Tu trouve finalement un petit banc, un peu reculé des abords du bar, baigné par la lumière d’un lampadaire. « Viens, par là, vaut mieux que tu t’assois à mon avis » Tu lui fais un signe de tête pour qu’elle t’accompagne, sortant déjà du fond de ta poche l’objet de sa convoitise que t’avais déjà pris le soin de rouler plus tôt dans la journée. Tu t’assois, sortant un briquet pour allumer le joint sans perdre de temps. T’en as peut-être autant besoin qu’elle en rêve. Tu tire deux fois dessus avant de lui tendre, souriant d’avoir retrouvé ta décontraction légendaire. « Ho désolé, je suis pas galant, tiens fais toi plaisir. » Tu t’affale sur le banc, t’étirant de tout ton long, savourant déjà la sensation de la drogue dans tes poumons.

_________________
A nos amours
○ Le siècle est mort, mais puisque brûlent encore les soleils aux couleurs du sang. De nos amours. Au coin du feu de tes yeux je me pose au gré des proses en testament. Pour nos amours.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LIBRE + destin ou coïncidence.    

Revenir en haut Aller en bas
 

LIBRE + destin ou coïncidence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (alika) + je me livre en aveugle au destin qui m'entraine.
» Baptême de Destin - Ange - Ailé - Menthe - Démon & Bonheur [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: Shoreditch :: The Shoreditch-