AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 all drinks on them ~ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: all drinks on them ~ libre   Ven 2 Jan - 17:19


Ça faisait à peine une demi-heure que j'étais arrivée dans ce pub et je regrettais déjà. Non pas d'y être bien au contraire, mais plutôt la compagnie qui allait avec. J'avais reçu un texto il y avait une heure environ, me proposant la sortie, comme je n'étais pas du genre à refuser, j'avais donc accepté assez rapidement. Seulement voilà, je connaissais à peine le groupe et d'après ce que j'avais vu, enduré limite, cela me suffisait pour en venir à la conclusion que ça n'allait pas coller entre eux et moi. J'avais besoin de prendre l'air autrement j'allais me fracasser la tête contre le bar tellement j'étais frustrée. Attrapant mon paquet je me dirigeais vers la sortie sans ma veste, il faisait assez frais mais avec quelques bières dans le sang, je ne le sentirais certainement pas trop. Une fois dehors, j'allumais ma cigarette tirant longuement dessus, tout en évaluant dans ma tête les options qui s'offraient à moi. Je pouvais toujours prendre sur moi et rester, malgré l'incompatibilité, ils étaient déjà tous pour la plupart éméchés et offraient des verres à la pelle ce qui n'était pas négligeable selon moi. Ou sinon je rentrais chez moi, ce qui au final m'allait très bien également. Je décendrai ma clope mais au même moment un coup de vent qui fit envoyer toutes mes cendres sur la personne à côté de moi. « Oh merde désolée ! » Je lâchai rapidement avant de passer ma main sur l'endroit où la cendre avait atterri pour l'essuyer, enfin essayer du moins.
Revenir en haut Aller en bas
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 04/01/2015
Mots débités : 39

Je me trouve : Là où tu as le plus besoin de moi ♥
Je suis : toujours de bonne humeur quand tu es là ♥
Métier/Etude : En Première année à l'Académie

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Dim 4 Jan - 22:32

Ambroise avait mal commencé sa journée, il s'était levé du mauvais pied et il avait subis une succession de malheurs durant toute la matinée. L'apothéose de tout ça arriva à midi avec l'appel de son père. Comment décrire cet homme : un demeuré, dans le genre têtu on ne peut pas faire pire. C'était par sa faute qu'il se retrouvait dans cette académie, par sa faute qu'il s'était inscrit à des cours qui l’écœuraient et sans doute par sa faute que sa journée était aussi merdique. Le pire dans tout ça c'était que maintenant il savait qu'elle ne s'améliorerait pas puisque son père désirait le voir. Rendez-vous en plein milieu de l'après-midi dans un Pub de Londres.  En gros toute son après-midi allait être perdu parce que "Monsieur son père" avait décidé qu'il voulait lui parler. Cet homme était imprévisible et totalement versatile.

Ambroise le savait, il était bien capable d'annuler à la dernière minute ou alors d'arriver avec plusieurs heures de retard ou d'oublier simplement. Pourtant il était obligé d'obéir, pour des raisons évidentes mais secrètes. Alors il s'était préparé au cataclysme qui allait bientôt s'abattre sur lui... ou pas. Il enfila un costume noir avec une chemise blanche. Son père ne supportait pas les tenues "du peuple", sans doute son côté "excentrique". Cela dit le jeune homme ne supportait pas les cravates, il avait toujours cette impression d'étouffer. Alors il la retira, déboutonnant par la même deux boutons, ouvrant son col. L'heure  du rendez-vous était proche alors il se rendit sur le lieu, restant à l'extérieur pour s'allumer une clope histoire de se donner du courage. Son père était à l'intérieur mais il n'était pas encore prêt à l'affronter.

Il était tellement absorbé dans ses pensées qu'il ne remarqua pas la jeune femme près de lui, pas avant que ses cendres ne se retrouvent sur sa veste et qu'elle tente de les lui enlever. Seul ce qu'elle avait dit résonna dans son esprit, elle était désolée ? Une idée apparut soudainement dans l'esprit d'Ambroise, une idée qui lui permettrait de se débarrasser de son père... au moins pour cette fois. Il attrapa la main qui retirait les cendres et il observa la jeune femme. "Si tu es réellement désolée aide moi s'il te plaît !" On pouvait sentir dans sa voix à quel point il était désespéré. Il lui montra alors à travers la vitre un type : le stéréotype du parfait italien, vêtu comme un parfait gentleman anglais... étrangement jovial qui en était à un nombre considérable de verres à voir tout ce qu'il y avait sur sa table. "C'est mon paternel, j'ai juste besoin que tu restes à côté de moi pendant deux minutes devant lui. Est-ce que tu peux faire ça ?" Il serra un peu plus sur la main qu'il tenait toujours, il n'avait pas mieux comme idée pour éviter une après-midi avec cet homme...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Lun 5 Jan - 2:12

Trop occupée par mes pensées je ne faisais plus très attention à ce qui se passait autour de moi et c'est donc sans regarder que j'envoyais mes cendres sur un mec à côté de moi couvrant d'une fille pellicule blanche sa belle veste noire. De toute évidence il était apprêté, alors sans réfléchir mais en m'excusant tout de même je passais ma main dessus pour essuyer mais bien évidement la cendre s'étala complètement. Il y a vraiment des fois où je devenais un peu conne sérieux. Je m'acharnais encore un peu dessus jusqu'à ce que ça finisse par s'estomper finalement quand le jeune homme attrapa ma main. « Si tu es réellement désolée aide moi s'il te plaît ! » Je relevais vivement la tête la mine interrogatrice. « Quoi ? » Je demandais en fronçant légèrement les sourcils, en réalité j'avais très bien entendu mais je ne comprenais pas vraiment où il voulait en venir. Si ce n'était pas pour la pointe de désespoir - presque - qui résonnait dans sa voix, je crois que je lui aurais déjà demandé d'aller se faire voir. Mais au lieu de ça, je suivais curieusement son regard, m'arrêtant sur un homme d'âge mûr derrière la vitre que je pris rapidement le temps d'observer. « C'est mon paternel, j'ai juste besoin que tu restes à côté de moi pendant deux minutes devant lui. Est-ce que tu peux faire ça ? » Ah bah maintenant qu'il le disait, je leur trouvais bien facilement deux-trois traits en commun, ou sinon c'était moi qui commençai déjà à dérailler. Baissant une nouvelle fois le regard vers sa veste encore légèrement blanchie par mes cendres, je finis par hausser les épaules en me disant que je lui devais bien cela après tout. « Um... d'accord. Allons-y ! » Je répondis donc finalement, après un court moment d'hésitation, je tirais une dernière latte avant de jeter mon mégot un peu plus loin.  Lui emboîtant déjà le pas puisqu'il me tenait toujours par la main, je m'arrêtais subitement. « Attends... C'est pas un mauvais plan hein ? » Non parce que j'avais le chic pour me retrouver dans des situations à problèmes, alors il ne fallait pas trop m'en vouloir si pour une fois je prenais la peine de vérifier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 04/01/2015
Mots débités : 39

Je me trouve : Là où tu as le plus besoin de moi ♥
Je suis : toujours de bonne humeur quand tu es là ♥
Métier/Etude : En Première année à l'Académie

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Lun 5 Jan - 18:16

Ambroise n'était pas certain qu'elle accepterait, après tout elle ne le connaissait pas. En fait si ce n'était pas pour éviter la corvée d'une demi-journée en compagnie de Lancellotti père, il n'aurait jamais agis de la sorte. Mais à situation désespérée, solution désespérée. Comment vous décrire l'homme, en apparence il avait cet air de "mauvais garçon" qui contrastait terriblement avec sa tenue impeccable jusqu'à l'ajustement du mouchoir qui ressortait légèrement de la poche avant de sa veste. Il buvait verre après verre, interpellant l'homme au comptoir à chaque fois que sa bouteille se vidait. Il en était déjà à la troisième, le meilleur alcool du Pub, pas le plus coûteux. Le jeune garçon ne pouvait que compter sur une réaction positive venant de cette belle inconnue.

En une phrase elle venait de lui rendre espoir. Il allait peut-être pouvoir s'en sortir, cela tenait en quelque minutes. Elle devrait juste rester à côté et ne rien dire, ne parler sous aucun prétexte. Ce serait si facile, il connaissait son père, ses réactions et la joie que quelque mot et une femme pouvait éveiller chez lui. On pouvait exprimer le tout en un mot : IDIOT. Son père était un crétin, un abruti de premier ordre et chaque jour il bénissait le ciel d'avoir hérité plus de sa mère que de cet homme. "Merci..." Ce n'était qu'un mot mais on pouvait y sentir toute la sincérité, elle ne pouvait même pas imaginer l'importance de sa générosité à accepter de lui rendre ce simple service. Maintenant plus détendu Ambroise se permit un sourire tout en lançant quelque regards à son père.

Alors qu'ils allaient entrer elle posa une question qui fit sourire Ambroise. Il l'observa un moment, dans les yeux parce que sa mère avait passé toute son enfance à lui faire comprendre qu'on pouvait voir si quelqu'un mentait en le regardant dans les yeux. "Tu sais, si c'était le cas je ne pense pas que je te le dirais. Tout ce que tu peux faire c'est me croire sur parole. Au pire il y a du monde à l'intérieur alors si tu sens que c'est un plan foireux... tu peux toujours te tirer." Il baissa le visage un instant, quelque peu hésitant. Puis finalement il ajouta parce qu'il lui devait bien ça vu ce qu'il allait dire à son père. "J'ai juste besoin que tu restes deux minutes à côté de moi sans dire un mot... Un petit mensonge pour sauver ma journée, pour qu'il retourne bosser et me fiche la paix... ça vaut bien le prix de cette veste." Bon, en fait il se fichait de cette veste, c'était un accident mais il avait besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Lun 5 Jan - 20:04

« Merci... » Je souris légèrement, un peu surprise quand même, à croire que j'étais vraiment sur le point de lui sauver la vie et tout. C'est bien la première fois qu'en suivant un parfait inconnu comme ça, j'allais faire ma bonne action du jour. Quand bien même, juste d'avant d'entrer dans le pub, je tenais à être bien sûre que je ne mettais pas les pieds dans un autre plan foireux, j'avais déjà donné – beaucoup trop de fois si vous voulez mon avis – alors pour une fois, et vu surtout que j'avais le temps d'y réfléchir, je lui pose la question. Juste histoire d'être sûre quoi. « Tu sais, si c'était le cas je ne pense pas que je te le dirais. Tout ce que tu peux faire c'est me croire sur parole. Au pire il y a du monde à l'intérieur alors si tu sens que c'est un plan foireux... tu peux toujours te tirer. » Sa réponse m'arracha un petit rire, après coup c'est vrai que ma question était un peu bête. « Oui, c'est pas faux... 'Fin ce n'est pas dans ma nature de faire confiance aux inconnus comme ça non plus alors peut-être que je vais quand même garder cette option en tête ! » Je lâchais sur le ton de la plaisanterie. Entre nous, il n'avait vraiment pas l'air d'un mec à embrouilles donc bon, je ne pense pas que j'ai réellement à craindre quoique ce soit. Et puis à la réflexion ça ne constituait qu'une petite formalité car au final, j'avais quoi de mieux à faire hein ? Oui, rien, c'est ça. Donc bon la question était vite réglée en fait. « J'ai juste besoin que tu restes deux minutes à côté de moi sans dire un mot... Un petit mensonge pour sauver ma journée, pour qu'il retourne bosser et me fiche la paix... ça vaut bien le prix de cette veste.  » Je hochais positivement la tête, il fallait aussi que je garde à l'esprit que je lui en devais une alors je ferais mieux d'arrêter de faire ma difficile pour une fois. «  Ok, ok. Faire la potiche je crois que c'est dans mes cordes, et puis, si ça peut rendre service en même temps... » Dis-je accompagnée d'un sourire. J'avais envie de lui demander pourquoi il cherchait à tout prix à éviter de passer du temps avec son 'paternel' comme il disait, mais bon on avait tous nos petites histoires. Moi par exemple, je serais capable de faire semblant d'avoir une crise d'épilepsie ou un autre truc du genre si ça pouvait m'éviter de me retrouver seule à seule avec ma mère. Donc ouais, dans un sens je pouvais comprendre. « Bon bah, on y va ? » Sans vraiment attendre de réponse je pousse la porte du pub et entre, il y faisait beaucoup plus chaud et c'était un peu plus bruyant comparé à dehors. Me rappelant que je devais restée discrète je le laissais passer devant moi, en espérant ne pas retomber sur le groupe ''d'amis'' avec qui j'étais de sortie à l'origine.
Revenir en haut Aller en bas
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 04/01/2015
Mots débités : 39

Je me trouve : Là où tu as le plus besoin de moi ♥
Je suis : toujours de bonne humeur quand tu es là ♥
Métier/Etude : En Première année à l'Académie

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Lun 5 Jan - 21:27

Il sourit en entendant sa réponse, au fond elle faisait peut-être bien de garder l'idée en tête : la fuite serait peut-être à envisager si la situation ne tournait pas à son avantage comme il l'espérait. Il fut infiniment soulagé lorsqu'elle finit par admettre qu'elle pouvait le faire, ce n'était pas grand chose après tout. Elle poussa la porte du Pub et entra avant de s'arrêter pour le laisser prendre les devants. Ambroise inspira puis expira profondément, son père était tellement versatile qu'il ne savait pas trop à quoi il aurait droit comme salutation cette fois-ci. La dernière fois il l'avait humilié devant tout ses amis en le prenant dans ses bras, en lui tirant les joues et en l'assénant de ses "Qu'est-ce que tu es maigre ?", "On ne te nourrit donc pas dans cette école ?", "Alors toujours célibataire ?". Et ça, ce sont les exemples les moins durs à supporter, les autres sont trop humiliant pour qu'il accepte de se les remémorer.

Il tourna le regard juste pour s'assurer qu'elle n'avait pas changé d'avis, étrangement ça lui donna un peu de courage de savoir qu'il n'allait pas être seul. Cela dit si ça tourner au ridicule c'était aussi un témoin supplémentaire à sa honte. Il s'approcha, quelque peu hésitant avant de se racler la gorge pour attirer l'attention de l'homme. Celui-ci tourna le visage dans sa direction avant de sourire [HRP : Pour te donner une idée de son physique, disons qu'il a la tête de Gabriel Garko] et de lever son verre comme s'il portait un toast. "Tu es en retard." Un visage souriant, un regard sombre et une voix indéchiffrable. Le jeune homme était partagé entre la peur et l'exaspération, mais il savait une chose : pour survivre ne jamais énerver son père, toujours le laisser parler et ouvrir les lèvres seulement lorsqu'il le demandait. L'homme posa son regard sur la jeune femme derrière son fils, son regard se fit immédiatement plus doux.

"Tu peux parler" Il lui indiqua les deux chaises devant lui, une sorte d'ordre muet. Ambroise lança un regard à la demoiselle en souriant, toujours légèrement apeuré puis il s'installa, bien qu'avant il ait pris la peine de tirer l'une des deux chaises pour que l'inconnue s'installe... il aurait du lui demander son prénom, si son père lui posait la question il allait devoir inventer et c'était un risque supplémentaire. Mais en attendant l'homme avait l'air de plutôt bonne humeur. "Je..." Il regrettait maintenant que son père ne soit pas en mode "gros bisounours". "Je.. j'étais sur le chemin quand... alors je... et puis... voilà quoi." Son père poussa un soupir qui le fit légèrement sursauter, mais il reporta son attention sur la fille.

"Francisco Lancellotti, je peux te demander ton prénom ?" L'homme tendit la main à la jeune femme, mais loin de la lui serrer dans une solide poignée de mains il la tourna pour venir y déposer un baiser. "Quelle relation entretenez-vous exactement ?" Le regard de Monsieur Lancellotti était de nouveau poser sur son fils qui tentait tant bien que mal de l'éviter, mais c'était peine perdue alors il abandonna son idée. " J'ai absolument aucune envie de perdre mon temps avec toi alors je lui ai demandé..." Il poussa un soupir, incapable de finir sa phrase. "Elle a gentiment accepté de m'aider... donc maintenant si tu retournais en Italie et que tu m'oubliais ? Je supporte déjà ton harcèlement par téléphone et tes nombreux, trop nombreux colis ! Je suis étudiant, je suis dans une chambre avec un coloc', c'est petit, étroit, il n'y a pas assez de place pour toute ces choses inutiles et inconvenantes que tu m'envoi!" Des accessoires, des costumes, des boîtes entières de capotes... bref, il pouvait s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Mar 6 Jan - 0:40


Pour le coup, le jeune homme avait vraiment l'air très stressé. Nous venions à peine de rentrer dans le pub et je le voyais déjà prendre une grande inspiration. Est-ce que son père était si terrible que ça ? Peut-être que finalement tout cela n'était pas une très bonne idée, je me dis alors que je le suis toujours de près. Quand il se retourne vers moi, je me force à afficher un petit sourire sur mon visage histoire de le mettre un peu plus en confiance, je veux dire : qu'est-ce qu'il pouvait bien arriver de grave hein ? Déjà on arrivait à la table où l'homme était assis. Plutôt bel homme, si on aimait le style rital, mais surtout très charismatique et donc très très intimidant. Même pour moi. Dans un sens je pouvais comprendre pourquoi il redoutait tant cette rencontre. En attendant, j'affichais tout de même mon plus beau sourire, prenant mon rôle de figurante au sérieux. Je m'installais sur la chaise qui m'était attribuée en restant toujours silencieuse, alors que l'homme en face de nous ne donne à son fils l'autorisation de parler. Oui, parfaitement, son autorisation. De toute évidence, c'était un homme de pouvoir qu'il fallait respecter, en gros, le genre de personne à qui il ne fallait surtout pas me présenter. Je sentais mon inconnu tendu à côté de moi, alors je serrais au passage doucement sa main sous la table pour l'encourager parce que peu importe ce qu'il était sur le point de dire, je sentais qu'il en aurait bien besoin. Enfin, une fois qu'il aura retrouvé l'usage de la parole s'entend. « Je.. j'étais sur le chemin quand... alors je... et puis... voilà quoi.  » Je lui lançais un regard en coin l'air de dire 'tu nous fais quoi là ?' quand son père s'adressa à moi. « Francisco Lancellotti, je peux te demander ton prénom ?  » Je sais qu'en principe je ne suis pas censée l'ouvrir mais bon, j'allais passée pour une quiche si je ne répondais pas. « Ravie de faire votre connaissance M. Lancellotti. Je m'appelle Sinéad. » La voix mielleuse à souhait, on peut remercier les cours à l'académie pour ça, je tendais la main prête à serrer la sienne en retour mais à la place il la retourna pour y déposer un léger baiser. Surprise par le geste je laissais pas affaire à quelqu'un de très charmeur. Déjà, il reportait son attention sur son fils, ce qui n'était pas plus mal si on me demandait mon avis. « Quelle relation entretenez-vous exactement ?  » Ah, très bonne question ! A laquelle je vais laisser le soin à mon inconnu de répondre. Maintenant, que j'y pensais, je remarquais que je ne savais toujours pas comment il s'appelait. Enfin, je supposais que ça n'avait plus trop d'importance maintenant. A l'évidence, il avait abandonner ce qu'il avait en tête puisqu'il donnait l'impression de dire tout ce qu'il avait sur le cœur, et moi, moi dans tout ça je savais très bien que je n'avais absolument rien à faire ici et que peut-être c'était le moment où je devais prendre mes jambes à mon cou. Je me sentais un peu obligée d'intervenir avant que ça ne commence à dégénérer car quelque chose me disait que le bonhomme n'allait pas tellement apprécier la franchise de son fils. Et aussi, parce que je n'avais vraiment pas envie d’assister à ça. Envoyant mon léger malaise aux oubliettes, je me raclais fortement la gorge, très élégant je sais, coupant court à la conversation et faisant se braquer sur moi deux paires yeux par la même occasion. « Bon et bien, ce fut un plaisir Monsieur Lancellotti, très bonne conversation et tout... Mais je pense que je vais y aller maintenant et votre fils a promis de me raccompagner donc je vais devoir vous l'enlever aussi si ça ne vous dérange pas bien sûr. » Bah oui quitte à me casser, autant le sortir de là lui aussi surtout que moi je n'étais pas à un mensonge près donc bon. Je fis un semblant de sourire alors que je me relevais déjà.
Revenir en haut Aller en bas
POPULAR
On aime se faire connaître

avatar

Date d'arrivée : 04/01/2015
Mots débités : 39

Je me trouve : Là où tu as le plus besoin de moi ♥
Je suis : toujours de bonne humeur quand tu es là ♥
Métier/Etude : En Première année à l'Académie

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   Mar 6 Jan - 13:47

Elle s'appelait donc Sinéad et Ambroise se demanda si elle n'était pas aussi élève à l'académie, vu sa voix mielleuse on pouvait se poser la question. Cela dit ça pouvait tout aussi bien être un don. La conversation se poursuivit de mal en pire. Il aurait du savoir qu'il ne pouvait pas gagner contre son père et surtout qu'il était incapable de mentir. Ce n'était pas dans ses habitudes, il n'était pas doué pour ça de toute façon. Mais là où il s'en voulait le plus c'était d'avoir entraîné cette personne avec lui et finalement la mettre dans cette posture "d'intruse". Mais là il était dans sa lancée alors tout ce qu'il pouvait faire c'était dire ce qu'il avait dans le cœur, même en sachant que son père s'en moquait, qu'il continuerait à le harceler.

C'est alors que quelque chose d’inattendu vint interrompre sa longue complainte. Sinéad avait décidé qu'elle allait y aller et elle avait eu la générosité de préciser que lui aussi partait avec elle. Monsieur Lancellotti l'observa un long moment, avant de sourire. Puis il parla à nouveau, d'une voix tout aussi mielleuse que celle de la jeune fille lorsqu'elle s'était présenté. "Sinéad c'est ça ? Je sais très bien que vous n'êtes pas une amie de mon fils, vous êtes trop bien pour le côtoyer. Mais je vous aime bien..." Il se leva et tout en se redressant il récupéra un petit carton qu'il cachait soigneusement dans un sac à ses pieds. Il le déposa sur la table devant son fils. "J'étais venu t'apporter ça." Ambroise était horrifié, qu'est-ce que son père allait encore sortir. Il lui lança d'ailleurs un regard quelque peu angoissé. "C'est juste un téléphone qui peut se recharger à la lumière du soleil... comme ça tu ne me raccrocheras plus au nez en prétextant que c'est ta batterie qui t'a lâché..."

Son père afficha un grand sourire un peu niais, le sourire de la victoire. Puis sur ce il décida qu'il était temps pour lui de partir. Il se tourna à nouveau vers la jeune femme, inclinant légèrement la tête. "Puisqu'on ne veut pas de moi, je me retire. A très bientôt j'espère.... fiston, tu devrais changer de veste." Il quitta le Pub mais pas sans avertir le barmaid "C'est mon fils qui paie pour ma consommation !" Ambroise était... dégoûté, il avait de l'argent de poche mais pas assez à son goût et voilà que ça aller partir dans la consommation abusive d'alcool de son père. Mais si c'était le prix à payer pour ne plus le revoir. Il retira sa veste, il se moquait bien de la tâche qu'il y avait dessus. Puis il se tourna vers la jeune fille "Dé...désolé, je t'ai entraîne là dedans et au final..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all drinks on them ~ libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

all drinks on them ~ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: Shoreditch :: The Shoreditch-