AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de laisser un mot sur BAZZART & PRD
Le bal a ouvert ses portes ici amuse-vous les licornes

Partagez | .
 

 SVEN ▬ Memories are killing me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: SVEN ▬ Memories are killing me   Lun 22 Déc - 12:38


Pourquoi je suis revenue ici ? Pourquoi mes jambes m'ont conduit dans mon ancienne maison ? Je dis ancienne parce que je suppose que les agents immobiliers se sont jetés sur l'occasion pour faire revendre la maison. Ils pensent probablement que toute la famille est morte. Mais moi, je suis là... Je suis devant ma porte et je pense sérieusement que je n'ai pas envie de ne plus avoir de toit sur ma tête. Bien sûr, il y a l'Académie mais, pendant les vacances elle ferme. Il faut bien que je dorme à quelque part non ? Je n'ai personne chez qui être hébergée, comment je fais si ma maison est vendue ? Je me retrouverais à la rue... et si je me retrouve à la rue, j'ai très peu de chances e m'en sortir. Mais, d'un autre côté, j'essaye par tous les moyens de partir de ce monde et à chaque fois, il y a quelqu'un qui m'en empêche. Pourquoi ? Pourquoi les gens s'acharnent à vouloir me tenir en vie ? Peut-être qu'ils pensent que j'ai un compte en banque bien fourni, ce qui n'est pas faux. Ils pensent peut-être pouvoir m'avoir à leur merci et me dépouiller de mon argent ? Je m'assoie sur les marches de l'entrée et fixe la rue calme. Il faut que je réfléchisse, que je force mon cerveau à se réveiller. Bien sûr, il n'est que six heures du matin et je n'ai pas dormi de la nuit. Mon mascara a coulé, laissant des trainées noires sur mes joues. Je prends une cigarette et l'allume. Oui, voilà, une cigarette m'aidera à réveiller mon cerveau.


Dernière édition par Cheyenne K. Abberline le Mar 30 Déc - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 12:46

De son pas lent, il traîne sa grande carcasse dans les rues encore désertes d'un quartier résidentiel de Londres. Sa silhouette, légèrement voûtée, ne se détache que trop peu du le décor ambiant, comme si son vieux sweat gris avait fini par prendre la couleur du bitume. Il marche en regardant ses pieds, un casque sur les oreilles, plus pour lui tenir chaud que pour la musique, et un sac à dos négligemment jeté sur son épaule. À ses lèvres rendues bleues par le froid, une cigarette, désespérément éteinte. Il a passé sa nuit dehors, à taguer les murs les plus tristes de la ville. À offrir au monde terne qui l'entoure un peu de couleur. Un chat ici, une rose là-bas, un personnage au haut-de-forme trop grand pour lui un peu plus loin et ainsi de suite. Pas une mission, plus qu'un devoir : une raison de vivre. Il ralentit encore le pas, fatigué et pensif et balaye du regard l'espace où il se trouve. Son attention se porte immédiatement sur une personne, assise là, à quelques pas seulement, ou plus exactement, sur le nuage de fumée qui s'échappe de ses lèvres. Il s'approche sans hésitation aucune et s'arrête face à elle. Là, il se met accroupi pour pouvoir soutenir son regard sans avoir à lui faire relever la tête et, d'un geste lent, il fait glisser son casque autour de son cou et la capuche de son vêtement en arrière, afin de dégager un minimum son visage. Il s'agit d'une demoiselle, dont le faciès lui rappelle vaguement quelque chose. Sans doute déjà croisée à l'académie, Sven n'oublie jamais une tête, surtout lorsqu'elle est aussi remarquable que la sienne. Salut. Il saisit la cigarette qu'il avait en bouche entre le majeur et l'index, afin de s'en débarrasser le temps de demander Tu me passes du feu, s'il te plaît ? Et il esquisse enfin un sourire, d'un air tranquille, détendu, sans prêter d'avantage d'attention à l'air un peu paumé de sa compagne de clope.


Dernière édition par Sven Banshee le Mar 30 Déc - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 13:03

Je suis perdue dans mes pensées depuis un long moment, ne prêtant pas vraiment attention à ce qui se passe autour de moi. Néanmoins, une voix m'interpelle gentiment : « Salut. Tu me passes du feu, s'il te plaît ? » Je souris à mon interlocuteur. Il est vraiment mignon en fait... Je fouille rapidement dans mes affaires et en sors mon feu que je lui donne : « On se caille un peu... Tu veux rentrer boire un chocolat chaud...? J'habite ici quand je ne suis pas à l'Académie... » Et pour confirmer mes dires, je sors la clé et lui montre : « Je ne l'ai pas volé t'en fais pas, c'est réellement ma maison. Et puis tu as l'air franchement gelé... » Je me lève donc et m'approche de la porte, insérant la clé dans la serrure et priant pur que ma maison soit encore la mienne. Je rentre alors qu'une chaleur apaisante m'enveloppe. Je désactive l'alarme et regarde le jeune homme : « Je ne vais pas te sauter dessus, ni même te droguer pour abuser de toi... Juste t'offrir de quoi te réchauffer un peu. Et puis, au moins ici, les douches ne sont pas mixtes... Tu viens ? » Je lui souris gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 14:11

Il saisit le briquet sans se faire davantage prier et glisse la cigarette à ses lèvres, tandis que de son autre main, il fait naître une flamme. Il tire une latte et souffle la fumée de côté. La nicotine lui bouffe les poumons, il adore cette sensation. Merci. Il lui tend son feu et s'apprête à se relever pour quitter cette compagnie, lorsqu'elle engage la conversation. Il la dévisage avec attention, ses yeux brillants soutenant son regard. La proposition est tentante. D'autant plus que son estomac est vide depuis bientôt vingt-quatre bonnes heures. Pourquoi pas. Ses paroles confirmes ses pensées : elle est à l'académie. Peut-être même est-elle dans sa classe, qui sait. Il ne serait pas étonnant qu'il ne l'ai même pas remarqué étant donné ses trop nombreuses absences et sa manie de dormir au fond de la salle à chaque cours. Son regard clair fait un va-et-vient entre la clé et le visage de poupée de la jeune femme. Son mascara a coulé sur sa joue, elle a l'air d'avoir trop pleuré. Il accueil sa remarque avec un petit sourire, tandis qu'il appuie ses main sur ses cuisses pour se relever. Même si tu l'avais volée, cela ne serait pas un problème. Elle marque un point, il a vraiment froid. Il est peu couvert et, surtout, ne s'est pas énormément déplacé durant la nuit. L'immobilité est bien le pire ennemi de l'artiste, les nuits d'hiver. Il retire totalement sa capuche et glisse la cigarette derrière son oreille. Coincée entre la chair et ses dreads, elle ne risque pas de tomber. Il la suit à l’intérieur, mais s'arrête sur le pas de la porte et savoure la chaleur du domicile. Lorsqu'elle reprend parole, il tourne le visage vers elle et arque un sourcil, amusé, avant de répondre de sa voix de fumeur. Entre nous, ce n'est pas plutôt à la jeune femme d'avoir peur qu'un inconnu abuse d'elle ? Il pénètre alors dans le bâtiment et referme la porte derrière lui. Il ne semble pas anxieux, pas même inquiet. Au contraire, il a plutôt l'air à l'aise. Il faut dire que hors mis sa grande taille, il n'a rien d'intimidant, avec ses mains et vêtements couverts de peinture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 14:28

Il accepte mon invitation et j'en suis ravie. Je récupère le courrier qui est au sol, il n'y a quasiment que des cartes postales de la famille. Certains ont même ajouté des petits présents et autres photographies pour égayer leur prose. Je souris tristement et dépose le tout sur la table de l'entrée. Je retire mon haut, sans gêne aucune, dévoilant mon corps mince et pâle, puis enfile un gros pull qui appartenait à mon père. Je caresse les manches doucement, et avec tristesse avant d'humer son parfum rassurant. J'en reviens au jeune homme qui est planté devant moi. Il st vraiment très mignon mais, j'ai promis de ne pas lui sauter dessus : « Entre nous, ce n'est pas plutôt à la jeune femme d'avoir peur qu'un inconnu abuse d'elle ? » Je ris doucement et plonge mon regard dans les sien : « Celui qui abusera de moi, n'est pas encore né. Je ne suis pas une petite fille fragile et je sais me défendre. » Je lui souris un peu et l'attrape gentiment par le bras, l'entrainant vers la cuisine. Je l'invite à s'installer à la table et fouille dans les placards qui sont plus que pleins. J'en sors plusieurs paquets de gâteaux et les pose devant mon invité avant de préparer nos chocolats chauds : « Comment tu t'appelles ? » J'ai oublié de lui demander, ce n'est pas très correct.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 14:59

La pile de courrier est assez impressionnante, il faut l'avouer. Il la fixe avec intérêt, essayant de déchiffrer quelques lettres tracées maladroitement sur les cartes, tentant vainement de localiser les différents lieux ornant le peu de photos. Il ignore tout de cette famille, de son histoire, mais autant d'amour et d'importance accordé à une personne l'impressionne ou du moins, éveille sa curiosité. Il la regarde du coin de l’œil se changer. Elle a la peau claire, très claire, aussi pâle qu'une feuille de papier. Alors lui vient l'envie de la croquer, de coucher son image sur papier ou, à l'inverse, d'orner ce corps, de lui redonner de la couleur. Plus tard peut-être dans la soirée, lorsqu'il aura réchauffé ses mains gelées. Il sourit pour toute réponse, ponctuant cet éclat dans son regard par un Je n'en doute pas. prononcé sur un ton léger. Elle n'a en effet plus rien d'une petite fille. Envolée l'innocence. Il ne reste sans doute plus grand-chose de son insouciance. Il le devine aisément à ce regard. Pourtant, malgré tout, elle lui sourit. Elle l'entraîne même à sa suite jusqu'à la cuisine. Il tire alors une chaise et y pose vaguement ses fesses, juste assez pour s'y appuyer. Laissant son sac glisser jusqu'au sol à ses pieds, il la regarde s’affairer, tout en jouant avec l'une de ses mèches. Les placards sont pleins de nourriture, pourtant, il manque à cette demeure. Un peu de vie probablement. Ce qui n'est pas étonnant, si elle a une chambre à l'académie. Son air amusé ne quitte pas son joli minois tandis qu'il sourit très légèrement. Sven. Je m'appelle Sven. S'il ne lui retourne pas ouvertement la question, il est évident qu'il attend qu'elle se présente à son tour. Cela se lit dans son regard engageant. Il laisse d'ailleurs un silence intime s'installer entre eux, l'espace clos de la maison semblant propice aux rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 15:24

« Sven. Je m'appelle Sven. » Ce prénom me fait penser à La Reine des Neiges. Le meilleur ami de Kristoff est un renne nommé Sven. Je ne vais pas lui dire ça, évidement. Je termine nos chocolats chauds et les pose sur la table, m'installant tout près de Sven et lui souris : « Je m'appelle Cheyenne. » Je bois quelques gorgées de ma boisson, prenant grand soin de ne pas me brûler puis ouvre un paquet de chocos. J'en sors quelques-uns et en mange un peu : « Tu as passé ta nuit dehors ? » Je regarde un peu ses mains qui semblent en un bien piteux état : « Tes mains sont abîmées... Je vais te mettre de la crème, ne bouge pas, je reviens. » Je délaisse mon petit déjeuner improvisé et monte à l'étage, m'arrêtant devant la cambre de ms parents. Ma gorge se serre douloureusement en voyant le lit. Je chasse rapidement mes larmes et me dirige vers la salle de bains, récupérant un peu de crème pour signer les mains de mon invité. Je redescends vite fait et ouvre le tube, prenant délicatement sa première main dans les miennes et y mettant de la pommade. Je fais pareil avec l'autre avant de me réinstaller à ma place : « Et voilà, ça te soulagera. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   Mar 30 Déc - 15:55

Cheyenne, en voilà un prénom qui lui sied à la perfection. Il faut dire qu'il l'aurait mal vu porter un prénom plus vide de sens comme Kimberly ou Jennifer. Il prend son chocolat entre ses doigts et profite de la chaleur que dégage le récipient au point de se brûler. Qu'importe, c'est agréable. Il porte d'ailleurs la boisson à ses lèvres et la savoure avec délice. Après une nuit glaciale comme celle qu’il vient de vivre, rien n'est plus agréable que ce moment. Il relève le regard vers elle tandis qu'elle s'adresse à lui. Question légitime étant donné son piteux état, quoiqu'il se moque de son apparence. Exact. Il regarde un instant le chocolat et finit par sourire avant de reprendre. Je ne pensais pas qu'il ferait aussi froid. Si j'avais su, je me serai mieux couvert avant de sortir. Tout en l'écoutant, il porte à son tour son regard sur ses mains. Il n'y avait pas fait plus attention que cela. Non contentes d'être couvertes de peinture, elles sont salement abîmées, effet combiné du froid et des murs rugueux sur lesquels il a exprimé sa créativité. Oh, non, ce n'est rien, ne t'en fais pas. Mais trop tard, la voilà déjà qui s'éloigne. Il entend ses pas dans les escaliers, puis à l'étage et reste là, à boire son chocolat tout en observant la pièce. Sven vient tout juste de reposer sa tasse lorsque son hôte le rejoint, un tube de crème en main. Il la laisse faire, amusé, un sourire flottant sur ses lèvres durant toute l'opération. Lorsqu'elle termine enfin de lui apporter des soins, il toise ses mains d'un air satisfait. Merci. Elle n'était pas obligée de faire cela pour lui, aussi ajoute-t-il en souriant. Ça te prend souvent de traiter des étrangers avec autant d'attention ? Je ne crois pas en mériter autant. Il la dévisage de nouveau avec intérêt, comme s'il essayait de lire en elle, de comprendre comment elle raisonne, de savoir exactement ce qu'elle pense.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: SVEN ▬ Memories are killing me   

Revenir en haut Aller en bas
 

SVEN ▬ Memories are killing me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Killing Dissent /Sou Duvalier.
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Sven. - D'accord. Et le rêne, comment il s'appelle ? | Olaf
» Souviens-toi. People change, memories don't.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: A VOTRE ARRIVÉE :: Tout le reste :: Les archives-